Tourisme

La promotion tous azimuts de l’Ile de La Réunion Tourisme

Tourisme en 2010

Témoignages.re / 4 février 2010

L’Ile de La Réunion Tourisme (IRT) poursuit sur sa lancée pour booster la fréquentation touristique. Environ 400.000 touristes extérieurs ont visité La Réunion en 2008. On attend les chiffres pour 2009. Mais d’ores et déjà, Pierre Vergès, Président de l’IRT, s’est dit optimiste et compte renforcer les actions cette année. L’IRT a en effet présenté hier les actions pour la promotion touristique de l’île. Il y a deux ans, la Région avait augmenté de 40% le budget de l’IRT.

« En 2010, les actions menées seront le reflet de celles réalisées en 2009 avec certaines nouveautés », a indiqué Paul Caro, Vice-président délégué au Marketing.

Diversifier et trouver de nouveaux touristes

Pour diversifier la clientèle et trouver de nouveaux touristes, l’IRT mise sur les Salons, la promotion sur internet, les éductours, la médiatisation, mais aussi la mise en œuvre des annonces du président de la République sur les visas. « Si nous obtenons des facilités d’entrées, nous serons plus dynamiques dans certains pays. Je peux citer en priorité l’Afrique du Sud puis la Chine et l’Inde », indique Pierre Vergès.
En 2010, La Réunion sera présente sur 21 Salons grand public, 8 Salons professionnels et 6 mixtes (dont 15 en France, 18 en Europe étrangère et 2 dans la zone océan Indien). Trois nouveaux Salons : présence à Moscou au Salon MITT, en Ukraine au Salon UITT puis en Australie au Salon AIME afin de sensibiliser les tours opérateurs et de booster la destination. En janvier, l’IRT a déjà participé à 5 Salons. L’IRT dispose de guides touristiques en français, anglais et allemand. La campagne publicitaire va se poursuivre cette fois dans les cinémas. Grâce au financement de la Région l’année dernière, cette promotion a pu se faire pour la première fois sur des chaines de télévision. Concernant les tours opérateurs : « Nous soutiendrons les tours opérateurs en participant à leurs tournées commerciales et professionnelles en France continentale ou en organisant dans l’île des challenges afin que leurs vendeurs deviennent des experts de La Réunion », a affirmé Pierre Vergès.
En 2009, l’IRT a accueilli plus de 200 journalistes européens et de l’océan Indien. Une retombée chiffrée à « près de 13 millions d’euros et nous espérons faire mieux cette année », a souligné Ayub Ingar, membre du bureau de l’IRT délégué à la Communication.
L’antenne de l’IRT à Paris est renforcée pour développer la clientèle des congressistes.
Paul Caro rappelle que « l’île dispose d’un Parc de Congrès flambant neuf, la majorité des hôtels ont des salles de séminaires ou de conférences ».

La qualité à travers des labels

Un nouveau label devrait être lancé en mars, le Label Ile de La Réunion Saveur. « La cuisine ne sera pas le seul élément clé pour obtenir ce label : les touristes devront aussi trouver un décor à l’image de l’île, un accueil chaleureux, une carte de plats variés et du personnel connaissant l’île », indique le président de l’IRT. 2010 étant l’année de la biodiversité, un travail sera entrepris avec les associations de protection de la nature et les hébergeurs pour végétaliser les sites avec des plantes endémiques. L’IRT continue par ailleurs le classement des structures touristiques au Label Réunion Qualité Tourisme, lequel compte 109 adhérents.

E.P.


Un portail de promotion et de réservation

Le portail www.reunion.fr a reçu 93.000 visites mensuelles en 2009. Il propose déjà 2.000 adresses et des circuits touristiques. 176 prestataires bénéficient de la réservation en ligne. Ce portail présente des thématiques qu’il a fallu alimenter : le volcan est opérationnel depuis le début de l’année. C’est le site majeur le plus visité de l’île ; le patrimoine est en cours de fabrication. Il sera finalisé dans les 6 mois à venir, puis viennent les Loisirs/Nature, l’Eau (cascades, rivières, mer). Les équipes travaillent actuellement sur la récolte des informations.


300 hectares dans le SAR pour le tourisme

Pour accueillir les touristes, l’île a besoin d’augmenter sa capacité d’hébergement. « Aujourd’hui, l’île offre 13.000 lits tout confondu, affirme le président de l’IRT. En 2004 a été annoncés 1 million de touristes à l’horizon 2020. Pour devenir une grande destination, La Réunion a besoin de 8.000 lits supplémentaires. Ce n’est pas en augmentant l’aide financière aux investisseurs que l’on y arrivera. La condition sine qua non est de mettre à disposition du foncier bien positionné ».
Le nouveau SAR a permis d’identifier 300 hectares de foncier pour le tourisme. Les collectivités ainsi que l’Etat ont été avertis.

12 dossiers ont été réceptionnés

- La Région a cédé un terrain près de l’aéroport Roland Garros et a déjà lancé un appel à projet. Trois investisseurs ont répondu.

- Le Département met en vente ses terrains et bâtis non utilisés.

- Les Communes détentrices de terrains ont proposé du foncier.

- L’Etat n’a pas répondu.


A l’agenda

* “Les Pitons, cirques et remparts”, candidats au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
« Cette inscription permettrait à la destination d’augmenter sa fréquentation touristique d’environ 15%, d’internationaliser ses clientèles, entraînant ainsi un étalement de la saison touristique et d’augmenter ses recettes. Dès que la réponse sera connue, nous travaillerons sur une stratégie », précise Emmanuel Lemagnen, Vice-président de l’IRT délégué aux Événementiels.

*La Fête du Tourisme les 10, 11 et 12 décembre, initiée par l’IRT et portée par les étudiants de l’IUP Tourisme Hôtellerie Transports et Loisirs. Objectif, faire de cette première fête réunionnaise du tourisme un rendez-vous privilégié de la destination et développer une culture du tourisme.

*Evénements sportifs et culturels : accueil des Bleus au mois de juin, de l’équipe nationale de Chine et peut-être d’autres équipes, Championnat International de Volley-ball, manifestation équivalente au Mondial de Football, avec les équipes de France et de Chine, Grand Raid, Festival du film, etc…

*Structuration des exposants de la diaspora. Un million de Réunionnais dans le monde, pourquoi ne pas les associer à la promotion de l’île ? L’IRT va mettre à disposition du matériel de promotion aux expatriés pour qu’ils soient des « ambassadeurs actifs de l’île ».

*L’objet de souvenir sera local. Les touristes dépensent à La Réunion plus de 40 millions d’euros par an en souvenir, 4ème dépense après l’avion. Pourtant, la part de marché de la production locale ne dépasse pas 15%. « L’Institut Régional des Métiers d’Art vient d’ouvrir ses premières sections et devrait permettre de conquérir de nouvelles parts de marché. Reste à organiser la commercialisation et les circuits de promotion sur toute l’île », indique Emmanuel Lemagnen.


Kanalreunion.com