Tourisme

Les résultats étaient « encourageants »

Fréquentation touristique en 2008

Témoignages.re / 5 février 2010

L’Ile de La Réunion Tourisme (IRT) vient de présenter ses actions de promotion pour 2010. Objectif, booster la fréquentation touristique. Où en est La Réunion sur ce plan ? En attendant les chiffres complets de 2009, retour sur ceux de 2008.

L’IRT a publié une édition spéciale sur la fréquentation touristique en 2008. Une année aux « résultats encourageants » avec une progression de 4,1% de la fréquentation touristique par rapport à 2007. Au total, ce sont donc 396.422 touristes extérieurs qui ont séjourné dans l’île. Paul Caro, Vice-président de l’IRT délégué au Marketing, soulignait avant hier qu’il fallait ajouter à ces touristes extérieurs 150.000 Réunionnais, clientèle locale qui fait aussi fonctionner le secteur. Mais l’étude s’intéresse d’abord aux touristes extérieurs. La hausse de la fréquentation touristique s’est faîte dans un contexte de crise financière et économique mondiale, et un an après la crise du chikungunya.
La majorité des touristes proviennent de France (311.021 personnes). Ce marché a progressé de 10,8% en 2008 sans pour autant rattraper les 329.938 touristes métropolitains de 2005. La part des touristes européens (24.000) progresse de 6,3%. C’est le deuxième meilleur résultat jamais enregistré sur l’Europe, indique l’IRT. En 2004, La Réunion avait accueilli plus de 27.000 touristes européens. En moyenne, les touristes restent 17 jours dans l’île, en hébergement chez la famille ou les amis pour la moitié d’entre eux. Ce qui s’explique par la domination du tourisme affinitaire (197.840 touristes) sur le tourisme d’agrément et d’affaire. Pour la même raison, la part des voyages à forfait ne concerne que 17% des touristes.
Cependant, l’IRT constate qu’il s’agissait du premier voyage à La Réunion pour 188.300 touristes, soit une hausse de 8,8%. Presque la moitié de la fréquentation touristique. A souligner également que 17% des touristes sont originaires de La Réunion et résident pour la majorité en France, et 5% des touristes viennent de l’île Maurice.
Plus de 71% des touristes ont séjourné uniquement à La Réunion, c’est-à-dire sans visiter d’autres îles de l’océan Indien.

343,4 millions de recettes extérieures

Sur le plan économique, les recettes extérieures du tourisme s’élèvent à 343,4 millions d’euros en 2008. « Ce montant des recettes extérieures confirme l’importance du secteur touristique dans l’économie réunionnaise en tant que principale activité à l’export », affirme l’IRT. Ces recettes sont en effet supérieures de 32% à la valeur de l’ensemble des exportations de l’île (260 millions d’euros). En 10 ans, ces recettes extérieures ont progressé de 26%. Au cours de son séjour, un ménage dépense en moyenne 1.264 euros. Les dépenses au cours du séjour sont évaluées à 305 millions d’euros pour l’année 2008. Le premier poste de dépense reste l’hébergement (22%), puis la restauration, la location de voitures, les cadeaux souvenirs, les loisirs et les excursions...

Dans la zone Océan Indien, quelle place occupe La Réunion en termes de fréquentation touristique ? Dans la zone des Mascareignes, l’île occupe la 2ème place après l’île Maurice, qui a accueilli 930.456 touristes en 2008, soit deux fois plus que La Réunion, avec une hausse de 2,6%. Madagascar, traversée par la crise politique, ne dispose pas de chiffres pour 2008. Mais en 2007, la Grande Ile avait accueilli 344.000 touristes. Quant aux Seychelles, 159.952 touristes ont visité l’archipel, en baisse de 1,4%.

Pour la fréquentation touristique en 2009, le président de l’IRT s’est dit optimiste lors de la présentation des actions de promotion mercredi dernier, indiquant que le premier semestre avait enregistré une hausse de 6% de la clientèle. Confirmation dans deux mois, avec les statistiques de l’INSEE.

EP


Kanalreunion.com