Transports aériens

4.100 emplois supprimés à Air France

Céline Tabou / 7 juillet 2010

La première compagnie aérienne de France a décidé de réduire ses effectifs d’environ 4.100 personnes d’ici 2013. La direction d’Air France a indiqué qu’il n’y aurait pas de licenciements, mais des départs naturels progressifs.

À la différence d’Air Austral, Air France/KLM a fait les frais de la baisse du trafic aérien international, et de la crise économique. Le groupe franco-néerlandais a publié en mai, un chiffre d’affaires en baisse de 15%, ce qui représente une perte de 1,5 milliard d’euros pour un CA de 20,99 milliards.
Aujourd’hui, pour anticiper les répercussions économiques de l’arrêt du trafic lors de l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll, Air France décide de relancer son plan de départ volontaires annoncé en septembre 2009.
La direction estime aujourd’hui, ses besoins à 47.694 personnes, d’après la gestion prévisionnelle des emplois. Ceux-ci seront revu en septembre prochain, après le bilan des opérations de l’été.
Le sur-effectif constaté concerne principalement, le personnel au sol, et les pilotes. Cependant, la compagnie pense recruter des hôtesses et stewards ainsi que des mécaniciens. Afin de pallier aux manques, elle prévoit des mesures de mobilité interne.
Le plan élaboré n’est pas totalement arrêté. Certains emplois pourront être sauvés, si l’activité redémarre. Pierre-Henri Gourgeon, directeur général, pense que le retour à l’équilibre opérationnel devrait avoir lieu cette année, hors effet des couvertures pétrole (qui devraient coûter entre 300 et 400 millions d’euros) et sur une reprise du trafic en 2011-2012.
Pour profiter de la reprise, lorsqu’elle se réalisera, Pierre-Henri Gourgeon a confirmé lundi, la perspective d’une commande d’une centaine d’avions à Airbus ou Boeing pour des appareils intermédiaires (A350 ou B787), reportée en 2008 en raison de la crise.
Mais, d’après ce cadre de gestion, Air France aura supprimé près de 10.000 postes en 5 ans, passant de 57.000 à 47.000 emplois.

Céline Tabou


Kanalreunion.com