Transports aériens

Air Austral : une réussite réunionnaise

LUTTE POUR LE DEVELOPPEMENT

Manuel Marchal / 1er juillet 2010

Dans moins de 4 ans, c’est de La Réunion que s’envolera l’Airbus A380, l’avion qui fera baisser le prix des billets d’avion de 30%. C’est de notre île que partira cette nouvelle démocratisation du transport aérien, et ce sont les Réunionnais qui seront les premiers à pouvoir en bénéficier, grâce à une réussite réunionnaise. Air Austral démontre en effet ce que des Réunionnais peuvent faire à partir du moment où ils se fixent comme ligne le développement de leur pays. Cette réussite, ce sont plus de 900 emplois créés à La Réunion, et l’ouverture sans équivalent d’un pays de 800.000 habitants sur le monde.

Mardi 17 novembre 2009, La Réunion fait sensation au Salon aérien de Dubaï. Gérard Ethève, directeur général d’Air Austral, signe en effet avec John Leahy, directeur commercial d’Airbus, une commande de deux Airbus A380 capables de transporter plus de 800 passagers, et une option sur deux autres avions de ce type. Aussitôt, cette nouvelle est répercutée dans le monde entier car jamais un avion n’aura transporté en un seul vol autant de passagers. Ce choix résulte de la recherche d’une solution à un problème qui concerne notre île : l’enclavement et le prix des billets d’avion.
C’est en effet la première fois qu’Airbus reçoit la commande d’un avion de plus de 800 places, en classe unique. L’objectif est de créer un outil qui peut faire baisser de 30% le prix des billets d’avion toute l’année, pour tout le monde, et sans subvention. Car le 19 janvier précédent, lors de la présentation du projet en présence de responsables d’Airbus, Gérard Ethève et Paul Vergès, président du Conseil de surveillance d’Air Austral, avait souligné que l’Airbus A380 contribue à la recherche d’une réponse à la question de la continuité territoriale.
Ce projet suit son cours, et les dernières informations rendues publiques font état de délais qui seront tenus : le premier Airbus A380 réunionnais décollera de Gillot au premier trimestre 2014.

Levier du développement

Ce partenariat avec le premier constructeur mondial d’avions démontre le niveau atteint par la compagnie réunionnaise. Beaucoup de chemin a été accompli en à peine un quart de siècle, mais tous les défis ont été relevés grâce au maintien d’une ligne : œuvrer pour le développement du pays.
En effet, pour la première fois depuis le début de l’Histoire du pays, les Réunionnais ont la possibilité de s’appuyer sur une entreprise réunionnaise pour s’ouvrir sur le monde. Ce qui veut dire qu’Air Austral n’est pas une simple compagnie aérienne, elle est un levier du développement.
La Réunion est un pays de 800.000 habitants qui est relié directement à l’Afrique, l’Asie, l’Europe et l’Océanie par des vols qui partent de son territoire. C’est une situation sans équivalent.
Ces progrès sont le résultat de l’application d’une ligne, celle du développement de La Réunion. Et cela n’étonne personne que les critiques visant la compagnie réunionnaise émanent des milieux les plus réactionnaires du pays. Ces oppositions s’inscrivent dans les batailles d’arrière-garde menées par ceux qui voient dans tout développement du pays une remise en cause de leur privilèges. Air Austral permet aux Réunionnais de s’ouvrir sur le monde sans passer par Paris, cela remet donc en cause les situations de rente liées à une dépendance étroite de La Réunion avec son ancienne puissance coloniale.
Malgré toutes ces résistances, le cap est maintenu, et les délais sont respectés. Grâce à la ligne du développement, une réussite réunionnaise permettra encore à notre pays d’avancer.

Manuel Marchal


Air Austral à l’heure, mais la CCI en retard

Pour accueillir l’A380 dans les meilleures conditions et anticiper ainsi l’accroissement du trafic passager, la CCI projetait de construire pour 2014 une nouvelle aérogare dédiée à l’A380. Lors d’une conférence de presse en début de semaine, elle a annoncé un retard dans ce chantier, qui ne démarrera pas avant 2013.
Tout le monde se souvient que le président de la CCI a été dans les premiers à annoncer sa candidature aux régionales et que pendant la campagne, il n’a pas cessé d’attaquer la Région et ses projets, y compris le tram-train présent dans le projet d’extension de l’aéroport géré par la CCI.
L’annonce du retard n’étonne guère. Ce retard permet de mesurer dans les faits l’écart qu’il y a entre la ligne du développement illustrée par les dirigeants d’Air Austral et les autres.


De Réunion Air Service à Outre-mer 380

Voici en quelques dates les différentes étapes du développement d’Air Austral.


- 1975 : Naissance de l’aviation commerciale réunionnaise, avec la création de Réunion Air Service par Gérard Ethève.

- 1977 : RAS ouvre sa première liaison moyen-courrier entre la Réunion et Mayotte, avec un HS-748 de 32 places.

- 1986 : Réunion Air Service devient Air Réunion.

- Octobre 1990 : L’activité avion de ligne d’Air Réunion (desserte de Mayotte et Tamatave) est rachetée par la SEMATRA, société d’économie mixte constituée par le Conseil Régional et le Conseil Général de la Réunion, avec des partenaires financiers. Le capital est simultanément ouvert à Air France, aux établissements financiers et à des intérêts privés locaux.

- Novembre 1990 : Air Réunion devient Air Austral, compagnie moyen-courrier française de l’océan Indien.

- Décembre 1990 : Acquisition du premier Boeing 737.

- 2000 : Acquisition d’un ATR 72-500. Depuis cette date, Air Austral dessert l’Afrique du Sud, les Comores, l’île Maurice, Madagascar (Tananarive, Tamatave, Nosy-Bé, Majunga), Mayotte, les Seychelles au départ de l’aéroport de Saint-Denis, et l’île Maurice au départ de l’aéroport de Saint-Pierre.

- 28 juin 2003 : Air Austral étend ses activités au long-courrier. Ouverture de la ligne Réunion-Paris Charles-de-Gaulle, au moyen de deux Boeing 777-200-ER.

- Juillet 2005 : Desserte de Mayotte en B 777-200-ER. Ouverture de la ligne Réunion-Marseille.

- Novembre 2005 : Ouverture de la ligne Réunion-Lyon (via Marseille).

- 27 mars 2007 : Ouverture de la ligne Réunion-Toulouse (via Marseille).

- 12 avril 2009 : ouverture des lignes Paris-Sydney et Paris-Nouméa, via la Réunion

- 8 mai 2009 : premier vol commercial pour le Boeing 777-300 ER, F-OSYD.

- 25 mai 2009 : le deuxième Boeing 777-300 ER, F-ONOU, atterrit à la Réunion

- 11 novembre 2009 : premier atterrissage d’un Airbus A380 à La Réunion.

- 17 novembre 2009 : signature de la commande de deux Airbus A380 avec une option sur deux autres. Ces avions seront exploités en low-cost, par une filiale d’Air Austral, Outre-mer 380.

- 21 décembre 2009 : premier vol Air Austral opéré vers Bangkok avec ses propres avions.


Kanalreunion.com