Transports aériens

Air Caraïbes clouée au sol ?

Conséquence très probable d’un prolongement de 48h de la grève

Manuel Marchal / 27 janvier 2012

À Air Caraïbes, les syndicats estiment que les salaires sont gelés depuis 4 ans et que les travailleurs méritent une augmentation de 2%. Ils sont en grève et tout le trafic transatlantique de la compagnie pourrait être stoppé d’ici deux jours. Comment expliquer que de telles informations ne constituent pas les sujets principaux de certains médias de La Réunion, si prompts à couvrir une bien étrange grève à Air Austral quelques jours après la prise de la Région par Didier Robert ?

Peu après l’arrivée de Didier Robert à la Région, RFO avait couvert en direct le déclenchement d’une grève à Air Austral par pas moins de 10 personnes portant trois banderoles à Gillot. C’était en mai 2010. Le mouvement avait commencé à 18 heures, les caméras et le car de régie étaient là pour retransmettre à 19 heures. Bien que ce mouvement se prolongea durant de nombreux jours avec l’entrée en scène de Didier Robert, le trafic de la compagnie ne fut pas perturbé, ce qui donne un aperçu de la réelle adhésion à cette opération.
Force est de constater qu’à La Réunion, des médias ne cessent d’accorder une certaine importance aux moindres différends au sein de cette entreprise réunionnaise de plus de 900 salariés. Pourtant dans le domaine social, d’autres compagnies aériennes sont confrontées à des situations d’une tout autre ampleur sans que ces médias ne s’émeuvent outre mesure, à croire que le monde du transport aérien se résume pour eux à Air Austral.

Salaires gelés depuis 4 ans

Aujourd’hui, Air Caraïbes Atlantique est en grève, avec de très grandes conséquences en perspectives. Un premier préavis avait été lancé la semaine dernière. Cela eut pour conséquence d’activer le début de négociations. Mais ces discussions ont tourné court, tous les syndicats se sont retirés, estimant les propositions de la Direction inacceptables.
Les grévistes revendiquent des hausses de salaire, et un meilleur traitement des femmes enceintes, précise le délégué SNPL d’Air Caraïbes Atlantique. Ils estiment être 30% plus productifs que les autres compagnies, mais payés 30% de moins que les autres.
Selon Emmanuel Skowron, délégué UNSA cité par Martinique Première, « cela fait quatre ans que nos salaires sont gelés. Nous avions demandé une petite revalorisation de nos salaires de 2%, mais la Direction l’a assortie de conditions de travail telles que les bénéfices de cette revalorisation étaient annihilés. Cela la rendait inacceptable ».

Entre 50 et 60% de participation

Si le mouvement se poursuit avec le même taux de gréviste, alors il est certain qu’au bout de 48 heures, tous les avions assurant la liaison transatlantique seront cloués au sol, précise le délégué UNSA, par simple effet mécanique. Car la Direction reconnaît que la moitié du personnel est en grève, tandis que les syndicats estiment la participation à 60%.
C’est donc un véritable mouvement social qui ne poursuit pas un objectif politique.

M.M.


Kanalreunion.com