Transports aériens

Airbus A380 à La Réunion : nou lé kapab !

Une foule considérable salue le début d’une nouvelle ère

Manuel Marchal / 12 novembre 2009

Les Réunionnais étaient très nombreux hier à réserver un accueil triomphal à l’Airbus A380. Ce succès considérable a confirmé le caractère historique de cet événement, La présence dans notre île du plus gros avion du monde est en effet le résultat d’une initiative réunionnaise visant à faire baisser les prix de 30%. Des Réunionnais n’ont pas attendu que Paris ait une idée, ils sont allés au devant des préoccupations de leurs compatriotes et proposent une solution qui va bouleverser le monde du transport aérien. Air Austral démontre que nous n’avons pas besoin d’être un grand pays pour être innovant. Une île de 800.000 habitants peut aussi contribuer à résoudre un problème qui concerne des milliards de personnes.

Hier matin, peu avant 7 heures, l’Airbus A380 a commencé à longer la côte de notre île. Après un premier passage au-dessus de Gillot, il a entamé un tour de l’île, salué par toute La Réunion. À 7h45, l’avion s’est posé sous les applaudissements.

Au moment d’arriver devant l’aérogare, l’équipage a déployé les drapeaux d’Airbus et de l’Union européenne, comme pour souligner un instant solennel : l’A380 est arrivé dans la région la plus ultrapériphérique de l’Union européenne, et cela grâce à un partenariat entre l’avionneur européen et une société réunionnaise. Air Austral a en effet commandé deux Airbus A380. Ils seront livrés dans une version à haute densité, pouvant emporter plus de 800 passagers par voyage, ce qui fera baisser les prix de 30%. Le premier vol commercial est prévu en 2014.

Le succès rencontré hier est considérable. Il est amplifié par le fait que cela soit le résultat d’une initiative réunionnaise qui démontre que les Réunionnais sont capables de trouver des solutions à leurs problèmes, et qu’ils peuvent même imaginer des solutions pour notre île qui peuvent s’exporter.
Alors que La Réunion traverse une grave crise, ce que fait Air Austral démontre qu’il est possible pour les Réunionnais d’agir.

Des centaines d’emplois créés

En témoigne la progression de cette société dirigée par des Réunionnais. Alors qu’en long courrier, Air Austral a un trafic inférieur à celui d’Air France et de Corsair réunis, la compagnie réunionnaise a réussi à créer bien plus d’emplois à La Réunion que Corsair et Air France. Avec l’arrivée de deux Airbus A380 dans la flotte, ce seront au total plus d’un millier d’emplois durables et qualifiés pour des Réunionnais à La Réunion. Les autres compagnies qui viennent à La Réunion sont très loin de ce nombre, alors qu’elles ont pourtant dans leur flotte beaucoup plus d’avions.

JPEG - 21.7 ko
Une fierté partagée : les pilotes ont brandi le drapeau européen à l’arrivée de l’A380 à La Réunion.

Lorsque l’Airbus A380 s’est posé hier sur le tarmac de Gillot, il arborait les logos des compagnies clientes. Aux côtés de signatures européennes telles que British Airways, Air France ou Lufthansa, figurent également deux compagnies des Emirats arabes unis, Emirates et Ethiad, la compagnie indienne Kingfisher, China Southern de Chine, Qantas d’Australie, ou Korean Airlines, mais aussi Air Austral, compagnie d’un pays de 800.000 habitants.
Air Austral a en effet réussi à convaincre Airbus de construire une version à une seule classe de l’A380. Cet avion pourra embarquer plus de 800 passagers à chaque voyage, ce qui permettra de faire baisser les prix de 30%.

La solution ne vient pas de Paris

C’est, comme l’a indiqué Gérard Ethève, directeur général d’Air Austral, le moyen d’apporter une réponse à la question de la continuité territoriale. La solution proposée par Air Austral pourra concerner La Réunion, mais aussi toutes les régions densément peuplées où les revenus sont plus faibles qu’en Occident.
Chacun se rappelle combien la Région et Air Austral avaient été attaqués en prenant prétexte de la continuité territoriale. Dans ce débat, certains avaient eu un comportement d’assisté agressif, d’autres avaient utilisé la continuité territoriale comme instrument de la violence institutionnelle utilisée contre les collectivités et les élus réunionnais. Un Haut-commissaire du gouvernement avait même accusé Air Austral de ne pas mettre du sien dans la baisse des prix.
Et pendant ce temps, des Réunionnais travaillaient à rechercher une solution concrète et durable pour faire baisser les prix des billets de 30%, sans attendre que les idées viennent de Paris. Cette solution ne pouvait d’ailleurs pas venir de là-bas, puisque la situation est totalement différente. Air France vient de recevoir son premier A380. C’est un modèle de 535 passagers, qui n’est pas étudié pour faire baisser les prix de 30% sur le long courrier à partir de La Réunion.
Être les éclaireurs d’une nouvelle voie dans le transport aérien, c’est aussi un motif de fierté pour les Réunionnais. Décidément, nou lé kapab.

Manuel Marchal

JPEG - 34.9 ko
Les partenaires du projet d’A380 exploités par une compagnie réunionnaise ont présenté les enjeux de cette opération. (photo M.M.)

Paul Vergès : « Air Austral et Airbus ont agi »
Ici à La Réunion, comment régler le problème de la continuité territoriale et du prix du billet ? Air Austral et Airbus ont agi, affirme le président de la Région, et du conseil de surveillance d’Air Austral. L’avion commandé par Air Austral sera le premier exemple dans le monde d’un long courrier à bas-prix, cela montre qu’il faut en finir avec les discours qui divisent, poursuit-il.

Nassimah Dindar : « nous pouvons être fiers »
La présidente du Conseil général et de la SEMATRA, principal actionnaire d’Air Austral, a souligné la fierté des Réunionnais face à cet événement. L’A380 sera aussi un instrument de la cohésion sociale, car la cohésion sociale, c’est permettre à ceux qui n’ont pas la chance de partir de pouvoir le faire.

Gérard Ethève : « une ère nouvelle »
Le directeur d’Air Austral précise que l’arrivée de l’A380 a lieu quasiment jour pour jour 80 ans après la première liaison aérienne entre la France et La Réunion.
L’arrivée de l’A380 est une ère nouvelle pour la desserte de La Réunion, indique Gérard Ethève, qui revient sur la première que constituait pour Airbus la commande de la compagnie réunionnaise.
La version d’Air Austral va devenir l’avion référence pour les pays à faible revenu et à forte densité de population, a conclu Gérard Ethève.

Hadi Akoum : le résultat de « beaucoup de conviction »
Le responsable des ventes d’Airbus pour l’Afrique et l’océan Indien a salué l’esprit de mission et le courage de Gérard Ethève. Il a fallu beaucoup de conviction pour mener à bien ce projet, a-t-il précisé, avant de remercier le directeur d’Air Austral et Paul Vergès.

Eric Magamootoo : la CCI partenaire du projet
Le président de la Chambre de commerce et d’industrie de La Réunion a brièvement rappelé les investissements qui seront faits pour accompagner l’exploitation d’une ligne régulière à partir de La Réunion.


La Réunion : une île unique

Les mots manquaient aux pilotes pour qualifier les paysages survolés lors du tour de l’île. Cela rappelle combien notre île est unique, ce qui est un atout considérable dans un monde qui voit petit à petit les frontières s’ouvrir.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Heu messieurs, si vous vous considérez comme un pays à part entière, que le drapeau de la France vous semble trop difficile à saluer, il faut demander vite fait l’indépendance ...
    Je trouve choquant de parler de cette façon.

    Article
    Un message, un commentaire ?






    • Qu’est-ce qui vous choque ? Où voyez-vous l’indépendance ? Il faut arrêter d’user de démagogie comme l’a d’ailleurs rappelé le président de la République dans son discours à la sortie du Conseil interministériel de l’Outre-mer.

      Ce qui vous gêne, est-ce le fait que les pilotes aient déployé le drapeau européen ? C’est pourtant une réalité, Airbus est le résultat de l’Europe, et l’Europe a un drapeau. Donc cela explique pourquoi ce n’est pas le drapeau de la République qui était brandi, mais bien celui d’une Union européenne à 27 Etats. Et l’arrivée à La Réunion d’une des plus brillantes réussites européennes grâce à un partenariat avec des Réunionnais, c’est un moment solennel.

      Ce qui vous gène, est-ce le fait que les Réunionnais soient capables de trouver par eux-mêmes une solution à leur problème ? Comme le dit ce texte, Air France et Paris ne l’ont pas fait. Si Air France avait fait de la baisse des prix du billet entre la France et La Réunion une priorité, la compagnie aurait tenté de convaincre Airbus de construire pour elle un modèle de 850 places. Air Austral est une compagnie qui a agi, et sa solution prend en compte le fait qu’à La Réunion, le prix des billets est aujourd’hui hors de portée de la plupart des Réunionnais. C’est compréhensible, Air France ses actionnaires ont d’autres priorités, c’est la ligne Paris-New York et d’autre lignes intercontinentales très fréquentées, pas la baisse de 30% des prix des billets à La Réunion.

      Le lien entre Air Austral et Airbus est celui du partenariat. Et dans un partenariat, les deux partenaires progressent. Si aujourd’hui, Airbus peut proposer un avion à 850 places, c’est parce qu’Air Austral a réussi à lancer ce projet. Ce partenariat profite donc à Airbus, et donc à l’Europe, et par conséquent à la France.

      Qu’y a-t-il donc de si choquant ?

      A moins que vous considériez que les Réunionnais sont des assistés à qui il faut interdire toute action afin de protéger des intérêts hérités d’une autre époque. Désolé, mais le monde change, et même si à La Réunion il n’y a que 800.000 habitants, c’est de La Réunion qu’est venue la nouvelle étape de la démocratisation du transport aérien : le long courrier à bas coût.

      Article
      Un message, un commentaire ?






  • J’ai vu l’avion hier. Meme depuis le rond point c’était impressionnant. Oui, nous Réunionnais, nou lé kapab

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • moin, mi c un réunnionnais.. mi lé pas dans mon tit l’ile... mais en étant étudiant justement dans le lycée airbus, mi lé content voir mon ti l’ile avancer comme sa.. continue, mette la reunion en avant..

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com