Transports aériens

La préfecture organise le rapatriement des passagers d’Air France

Une des plus grosses compagnies aériennes du monde dans la tourmente

Témoignages.re / 24 avril 2010

La préfecture organisera le rapatriement des passagers d’Air France bloqués à La Réunion ce vendredi 23 avril 2010. Deux nouveaux avions seront affrétés pour permettre aux clients de regagner leur domicile ce vendredi et jusqu’à ce lundi. Air France est la seule compagnie opérant à La Réunion à être confrontée à de telles difficultés.

« Nous avons fait confiance à la compagnie nationale, mais c’est fini. Aujourd’hui ce n’est plus le problème du volcan islandais, c’est le problème d’Air France. Cela fait plus de 6 jours qui nous attendons, ce n’est plus tolérable », estiment les voyageurs.
Et pour cause, files d’attente qui s’allongent, frais de logement, de transports, de nourriture supplémentaires, les passagers de la compagnie en attente d’un vol retour pour la métropole « n’en peuvent plus ». « La situation n’est plus tenable » scandent les voyageurs encadrés par les forces de l’ordre. « Air France ne prévoit pas assez de vols en plus des trajets réguliers, ces derniers étant complets. Il faut attendre près d’une semaine pour obtenir une place pour rentrer à Paris. Les listes d’attente ne servent à rien. C’est la logique du premier arrivé premier servi », déplore une passagère.

L’État prend la main

Le trafic aérien est revenu à son fonctionnement normal depuis ce jeudi, mais pour les voyageurs bloqués à Gillot « c’est faux de dire que tout va bien, quand on apprend qu’on ne pourra rentrer avant plusieurs jours » soupire une famille.
Les voyageurs d’Air France s’étaient mobilisés ce jeudi et avaient tenté de forcer le passage aux comptoirs d’enregistrement. Repoussés par les forces de l’ordre, les clients dénonçaient « une mauvaise gestion de la situation » de la part de la compagnie aérienne et demandaient la mise en place de vols supplémentaires. Par ailleurs, Air France a annoncé 272 places supplémentaires sur un vol de la compagnie Corsairfly lundi 26 avril. Les voyageurs en attente représentent près de 2.400 personnes.
Une réunion de crise a été organisée à la préfecture ce jeudi soir, en présence de la directrice régionale d’Air France. Vers 22h30, le directeur de cabinet du préfet s’est rendu à l’aéroport de Gillot pour expliquer aux voyageurs le dispositif prévu.

Deux vols supplémentaires (en plus du vol régulier prévu à 21h40) sont mis en place à la Réunion ce vendredi soir.
Le vol AF 3579, partira de Gillot à 23h00, l’arrivée à Paris-CDG est prévue à 8h40 ce samedi 24 avril.
Par ailleurs, le vol AF 4163 décollera à 23h35 de Gillot et à destination de Paris-Orly. L’arrivée est programmée à 8h35 ce samedi 24 avril. Ce vol est dédié aux passagers initialement prévu sur les vols de samedi 17 et dimanche 18. L’enregistrement débitera à 20h00.
La compagnie précise que « d’autres vols supplémentaires sont en cours de programmation. Les informations et les horaires seront communiqués ultérieurement ».

La générosité des Réunionnais

Michel, un passager d’Air France qui devait rejoindre la métropole ce samedi 17 avril, souligne que malgré l’énervement, « la solidarité est de mise entre les voyageurs ». Il évoque également la générosité des Réunionnais qui ont proposé leur aide aux clients en attente. « Une Saint-Pierroise m’a proposé de me raccompagner chez un ami qui m’a hébergé dans le Sud ce jeudi soir », explique-t-il.
Air France recommande à ses passagers de contacter le 0262-40-39-29 ou de se rendre en agence Air France, ou encore dans leurs agences de voyages.


Kanalreunion.com