Transports aériens

XL Airways sur les traces de l’ancienne Air Austral

Nouvelle preuve du gâchis d’un atout de La Réunion

Manuel Marchal / 18 septembre 2014

En ouvrant de nouvelles dessertes sur des villes autres que Paris et en lançant des vols en avion long-courrier monoclasse, XL Airways se déploie selon une stratégie qui ressemble à celle qu’avait Air Austral sous sa direction réunionnaise. De quoi faire réfléchir ceux qui ont cru en Didier Robert.

La compagnie française XL Airways décide de densifier sa desserte de la ligne entre La Réunion et la France. Pour cela, XL Airways va ouvrir des escales supplémentaires à Lyon et Marseille. XL Airways va également assurer des liaisons en A330 monoclasse de plus de 400 passagers. Avant que Didier Robert ne s’octroye la présidence d’Air Austral et organise le remplacement des dirigeants réunionnais de la compagnie par des anciens d’Air France, Air Austral était un pionnier du transport aérien mondial.

Long courrier moins cher

Air Austral avait développé avec Airbus le concept du long courrier low-cost. Pour cela, les deux partenaires travaillaient à la réalisation d’un Airbus A380 monoclasse capable de transporter plus de 800 passagers. Seul l’Airbus A380 permettait de faire baisser le prix du billet de 30% sans aucune subvention des pouvoirs publics.
L’avion de XL Airways est un modèle plus petit, c’est un A330, mais il reprend le concept de la classe unique ce qui permet de faire baisser le prix du billet.

Ouverture sur Lyon et Marseille

L’autre aspect du déploiement de XL Airways est la desserte des villes autres que Paris pour les relier à La Réunion. C’est ce que faisait Air Austral sous direction réunionnaise. Précisons que la venue de XL Airways à La Réunion est liée à l’abandon de Marseille par la nouvelle direction d’Air Austral. Si cette liaison n’était pas rentable, nul doute qu’aucune compagnie aérienne ne se serait battue pour remplacer Air Austral dans ce créneau.
Fort de ce succès, XL Airways va encore plus loin en ouvrant sur Lyon.
Dans le passé, Air Austral desservait par vols directs Paris, Lyon, Marseille, Bordeaux et Nantes.

Avec son offre de vol en Airbus A330 monoclasse et son ouverture vers d’autres villes de France, XL Airways a une stratégie qui ressemble à celle qu’avait Air Austral avant l’arrivée de Didier Robert aux commandes de la compagnie. Voilà qui fait réfléchir, car si XL Airways se déploie de la sorte, c’est qu’elle pense que cette stratégie lui permettra de progresser.

Les passagers vont comparer les prix

Cerise sur le gâteau : avec Roissy Charles de Gaulle comme base, XL Airways assurera les mêmes vols qu’Air Austral. Les voyageurs vont donc pouvoir directement comparer les deux offres avec d’un côté le long courrier low-cost et de l’autre la stratégie vieillissante de la présidence Robert.

Le communiqué de XL Airways


Après Marseille et Paris CDG, XL Airways proposera, dès juin 2015, une liaison Lyon – Saint Denis de La Réunion. Avec l’ouverture de cette nouvelle route, la compagnie renforce sensiblement sa desserte de l’océan Indien, inaugurée en décembre 2012.

Seul transporteur à proposer toute l’année des vols vers l’océan Indien au départ de province, XL Airways assurera à l’été 2015 trois vols par semaine à destination de l’île intense. Tous partiront de Paris CDG et effectueront une courte escale à Marseille ou à Lyon en fonction du jour d’opération. Les passagers en provenance ou à destination de Paris ne descendront pas de l’avion lors de cette escale.

Le programme de vols est le suivant :

Marseille – Saint Denis de La Réunion - Marseille
2 fréquences hebdomadaires sans escale toute l’année
Lyon – Saint Denis de La Réunion – Lyon
1 fréquence hebdomadaire sans escale à partir du 3 juin
Paris CDG – Saint Denis de La Réunion – Paris CDG
2 à 3 fréquences hebdomadaires avec une escale toute l’année

Tous les vols partiront du Terminal 2A de Roissy CDG et seront effectués en Airbus A330-200 bi-classe de 364 sièges, dont 15 en classe Galaxie. En classe économique, la compagnie propose son service comprenant l’essentiel : un bagage enregistré, un repas chaud et une collation, des films ainsi qu’une sélection musicale fréquemment renouvelée. Les passagers de la classe Galaxie bénéficient, quant-à-eux, d’une franchise bagage doublée, d’une cuisine raffinée accompagnée de vins fins ainsi que d’un système de divertissement individuel.

Par ailleurs, XL Airways renforcera son programme de vol hiver 2014-2015 avec le lancement de cinq rotations supplémentaires Paris CDG – Saint Denis de La Réunion – Paris CDG à des « dates clés » des vacances scolaires métropolitaines et réunionnaises de fin d’année en décembre 2014 et janvier 2015. Ces vols, effectués en Airbus A330-300 monoclasse de 408 sièges permettront de proposer plus de 4 000 sièges à des tarifs modérés à une période traditionnellement chargée.

En marge de cette augmentation de l’offre vers Saint-Denis de La Réunion, la liaison hebdomadaire Marseille-Dzaoudzi (Mayotte) sera interrompue à compter de février 2015. Malgré un succès commercial incontestable, les contraintes opérationnelles (piste courte, fermetures fréquentes et difficulté de réacheminement des passagers en cas d’impossibilité d’accès à l’aéroport) ne permettent pas d’assurer une desserte pérenne tant sur le plan économique qu’opérationnel.


Kanalreunion.com