Economie

131 prêts accordés en 2009

Bilan du dispositif NACRE à La Réunion

Sophie Périabe / 29 mai 2010

Le nouveau dispositif national NACRE (Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise) a été mis en place à La Réunion en mai 2009. Destiné aux porteurs de projets, demandeurs d’emploi ou bénéficiaires de minima sociaux, NACRE intervient dès le montage du projet et jusqu’à 3 ans après la création ou la reprise de l’entreprise. En 2009, à La Réunion, 131 projets ont bénéficié d’un financement NACRE.

Alors que La Réunion connaît le plus fort taux de chômage de France et des DOM (27,2% contre 8,5% au niveau national), elle est paradoxalement classée en 3ème position pour le nombre d’entreprises créées (6.000). En 2008, le taux de création d’entreprise à La Réunion s’est élevé à 16,6%, pour une moyenne nationale de 11%.
Co piloté par l’État et la Caisse des dépôts et des consignations avec l’appui technique d’ASP (Agence de services et de paiement) et de FAFI (France active financement), le dispositif NACRE est un Nouvel accompagnement pour la création et la reprise d’entreprise, adapté aux besoins des porteurs de projets. Il intervient dès le montage du projet et jusqu’à trois ans après la création-reprise de l’entreprise.
Son objectif premier est de permettre à ces publics d’accéder au crédit bancaire, grâce à la qualité de l’accompagnement.
Pour accompagner les porteurs de projet, 8 opérateurs locaux, notamment Microcrédit Réunion, Réunion entreprendre, la Chambre de commerce, la Chambre des métiers, etc., ont été labellisés et conventionnés en 2009. La labellisation est obtenue pour 3 ans.
Sur l’année 2009, 426 porteurs de projets sont entrés dans le parcours NACRE.
Le bilan 2009 de ce dispositif qui n’a été opérationnel qu’au deuxième semestre, est donc positif :

- 426 porteurs de projets ont démarré le parcours NACRE,

- 612 actions d’accompagnement ont été mises en place,

- 131 prêts NACRE accordés en fin d’année.
L’accompagnement sur 3 ans des entreprises financées a pour objectif d’assurer les conditions de leur pérennité.

Prêt bancaire obligatoire

Le prêt bancaire est une condition sine qua non pour obtenir le prêt NACRE à taux zéro, d’un montant maximal de 10.000 euros. La convention signée entre la Caisse des dépôts et consignations, l’État et les institutions bancaires, le 2 novembre 2009, a donné un coup d’accélérateur au traitement des dossiers NACRE par les banques.
En 2009, 131 prêts NACRE ont été accordés pour un montant moyen de 5.980 euros. En complément, les banques avaient accordé, fin 2009, 69 prêts pour un montant moyen de 17.856 euros, ce qui signifie que 1 euro de prêt NACRE a permis de lever 3 euros de prêts bancaires. Au total, ce sont plus de 2 millions d’euros (prêts NACRE et prêts bancaires) qui ont été accordés sur 2009 aux entreprises créées dans le cadre de ce dispositif.

En 2010, augmenter l’offre d’accompagnement

Avec 10 opérateurs au lieu de 8 en 2009, l’enveloppe budgétaire du dispositif sera réévaluée de 70%, passant de 658.461 euros à plus d’un million d’euros ; les objectifs étant de doubler l’activité du dispositif, de tripler le financement des projets, d’utiliser les budgets consacrés aux expertises spécialisées. Améliorer en 2010 un plus grand équilibrage des créations sur le territoire constituera également un objectif pour obtenir une meilleure couverture géographique : en 2009, certaines communes n’étaient pas concernées par aucune création NACRE. Dans cette perspective, la mobilisation des communautés de communes sera recherchée, notamment pour leur rôle potentiel de prescripteur et de partenaires de l’implantation d’entreprises. Enfin, un appui à la communication et à l’animation est également mis en place pour les opérateurs.

SP


Kanalreunion.com