Economie

+3,3% de hausse des prix dans l’alimentation

Les plus pauvres sont les plus pénalisés par l’inflation

Sanjiv Dinama / 14 février 2014

D’année en année, le taux d’inflation reste toujours très élevé à La Réunion. Les prix ont augmenté en moyenne en 2013 de 1,4% à La Réunion selon les derniers chiffres de l’INSEE. Tous les grands postes de consommation contribuent à la hausse des prix, en particulier les produits alimentaires et l’énergie. Les premières victimes de cette forte inflation restent les familles au revenu modeste qui représente près de la moitié de la population réunionnaise.

GIF - 15.7 ko
L’alimentation et l’énergie sont les secteurs où le taux d’inflation a été le plus élevé en 2013 touchant ainsi de plein fouet les familles vivant en dessous du seuil de pauvreté qui représente près de la moitié de notre population.

Deux postes, l’alimentation et l’énergie, sont les principaux contributeurs à l’inflation en 2013. L’alimentation contribue à elle seule à près de la moitié de l’augmentation totale des prix. Les prix de l’énergie arrivent en seconde position.

Les prix de l’alimentation augmentent toujours fortement (+3,3%, après +2,7% en 2012). En 2013, les prix des produits alimentaires augmentent à La Réunion deux fois plus rapidement qu’en France.

L’accélération des prix des produits alimentaires s’explique par la forte hausse des prix des produits frais (+11,2% après +0,6% en 2012).

Les effets du réchauffement climatique

Des conditions climatiques difficiles tout au long de l’année 2013 ont pesé sur le prix des légumes frais (+15,3%) et sur les prix des fruits frais (+6,5%).
Notre île a connu une période de sécheresse sans précédent de mai à septembre. Ce type de phénomène risque de se reproduire avec les effets du réchauffement climatique.

Les autres produits alimentaires ayant connu une forte inflation sont les viandes (+3,2%), le pain et céréales (+2,1%), le lait, fromage et œufs (+3,1%).
Les autres secteurs tels que les produits manufacturés et les services ne sont pas épargnés par l’inflation en 2013.

Ces chiffres confirment une nouvelle fois que le modèle de développement actuel est à bout de souffle. Il est dans l’impasse.

GIF - 14.9 ko
1,4% contre 0,9% en France. Le taux d’inflation est beaucoup plus élevé à La Réunion. Cette situation confirme une nouvelle fois les limites du modèle de développement actuel.

Nécessité de rupture

Taux de chômage, inégalité importante qui continue de se creuser, illettrisme, pauvreté, des indicateurs environnementaux en détérioration montre la nécessité de rupture avec le modèle de développement actuel. Pour accueillir le million d’habitant dans près de 15 ans, Il a nécessité d’aller vers une autre politique, changer de cap, ouvrir une nouvelle étape et mettre La Réunion sur la voie d’un développement solidaire, durable et fraternelle. Il y a l’urgence d’un profond changement. Nous devons construire une société plus juste et solidaire, développer une économie créatrice davantage d’emplois et bâtir un pays exemplaire sur le plan de l’aménagement du territoire et l’environnement.

 Sanjiv Dinama 


Kanalreunion.com