Economie

36% en dessous de la moyenne de l’Union européenne : la faillite d’un modèle

Les richesses par habitant et pouvoir d’achat à La Réunion

Témoignages.re / 28 août 2012

Après l’emploi, les auteurs des travaux de l’Institut national des études démographiques sur les RUP ont abordé l’aspect économique de nos régions. Ils relèvent un PIB par habitant plus faible qu’en France alors que dans les DOM, à travail égal, une partie de la population dispose de revenus plus importants que dans l’ancienne métropole.

Le PIB SPA (Standard de pouvoir d’achat) est calculé pour toutes les régions sur la base du SPA national. Or, il existe des différences de coût de la vie entre les régions. Les DOM notamment connaissent un coût de la vie nettement plus élevé que la métropole, en raison — ou à la base — de l’ajustement salarial de la fonction publique de 40%, ratio qui impacte indirectement sur les salaires du privé et sur le coût des denrées.

En 2008, ce sont la Martinique, Madère et les Canaries qui ont les PIB par habitant les plus élevés, au-dessus de 20.000 euros […]. A l’opposé, La Réunion et surtout la Guyane ont les PIB SPA per capita les plus faibles.
Vu l’estimation par excès du PIB SPA des DOM, l’écart serait encore plus grand que celui présenté par ces données, et les DOM seraient encore plus en dessous des autres RUP et des moyennes nationales et communautaires.

Ecart à la moyenne de l’UE

Les RUP avaient au milieu des années 1990 un PIB SPA par habitant très inférieur à la moyenne de l’UE, mais cet écart s’est réduit sensiblement dans la seconde moitié des années 1990, de l’ordre de 4 à 5 points aux Antilles et aux Canaries, et jusqu’à 10 points aux Açores et 20 points à Madère. Les progrès ont été plus faibles à La Réunion [2 points], tandis que la Guyane voyait une aggravation de 7 points de son écart à la moyenne de l’UE. Les tendances se sont poursuivies à un rythme moins rapide dans les années 2000 sauf à Madère [13 points]. Seule la Guyane a vu son écart à la moyenne de l’UE continuer de s’accroitre. En 2007, Madère avait un PIB SPA par habitant 1% supérieur à la moyenne communautaire ; pour les Canaries, l’indice était 8% inférieur. Les écarts étaient plus importants dans les autres RUP : de l’ordre de 20% aux Açores, de 25% à 30% aux Antilles et de 36% à La Réunion.

D’importantes disparités

Au bas de l’échelle, le PIB SPA par habitant de la Guyane était à peine supérieur à la moitié de la moyenne communautaire. La faiblesse du PIB par habitant de la Guyane et son évolution moins rapide que sur le continent sont directement liées à la forte proportion de moins de jeunes de moins de 15 ans et à la croissance rapide de sa population. La croissance du PIB en Guyane est dans la moyenne des Antilles, mais la croissance du PIB par habitant est réduite par la croissance rapide de la population.
– Rappelons que les écarts seraient plus grands encore pour les DOM si on pouvait prendre en compte leur différence de SPA avec la moyenne nationale. En 2008, sauf aux Açores et à Madère, la crise a légèrement accru les écarts à la moyenne de l’UE27 notamment en Guyane et aux Canaries.
Au total, les RUP [sauf la Guyane] ont donc comblé une partie de leur écart à la moyenne européenne et Madère l’a même dépassée — elle est seule à connaître un aussi bon résultat. Pour les Canaries, l’écart avec l’UE a été réduit de 25%, et pour les Açores de 30%.
Les performances des DOM demeurent, elles, très en deçà : les Antilles ont réduit leur écart de 16% et La Réunion de 11%. La Guyane est la seule RUP à s’être éloignée de la moyenne de l’UE, avec un accroissement de l’écart de 34%.


Kanalreunion.com