Economie

394 prêts à taux zéro NACRE accordés depuis 2009

Bilan NACRE

Témoignages.re / 12 mai 2011

Depuis 2009, à La Réunion, les personnes sans emploi et titulaires de minima sociaux qui veulent créer ou reprendre une entreprise peuvent être aidées pour monter, financer et développer leur projet grâce à NACRE.
394 prêts NACRE (Nouvel accompagnement à la création ou à la reprise d’entreprise) ont été accordés depuis sa création.

Piloté par la DIECCTE (Direction des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et par la Caisse des Dépôts, ce dispositif a accompagné 995 créateurs ou repreneurs d’entreprise l’année dernière.
En 2009, ils étaient 131 et en 2010, ils étaient 263 porteurs de projet à avoir obtenu un prêt NACRE à taux zéro et un prêt complémentaire auprès des banques, et 105 de plus sont actuellement en cours d’immatriculation.
Ce dispositif, totalement pris en charge financièrement par l’État, s’adresse à des porteurs de projet, notamment demandeurs d’emploi ou rencontrant des difficultés d’insertion, catégorie qui inclut les salariés désireux de reprendre leur entreprise.

3,7 millions d’euros de prêts accordés en 2010

L’atout majeur du NACRE réside dans le fait que le porteur de projet est accompagné par les opérateurs locaux de l’entrepreneuriat (tels Microcrédit Réunion, Réunion Active, Réunion Entreprendre ou les Chambres consulaires…).
Le dispositif se décompose en 3 phases d’accompagnement : le montage de projet, le financement du projet et le développement de l’entreprise, suivi jusqu’à 3 ans après sa création.
Le point fort de la phase d’accompagnement au financement est la possibilité d’obtenir un prêt NACRE à taux zéro qui favorisera l’obtention d’un prêt complémentaire auprès des organismes bancaires, banques ou micro-crédits solidaires. Le prêt NACRE à taux zéro est accordé à partir d’une ressource mise à disposition par la Caisse des Dépôts. Le montant de ce prêt peut aller jusqu’à 10.000 euros. Il est remboursable dans un délai maximum de cinq ans.
Mais attention, l’attribution du prêt NACRE à taux zéro est obligatoirement couplée à l’obtention d’un prêt bancaire ou solidaire (micro-crédit) complémentaire. Le prêt bancaire complémentaire doit être d’un montant au moins égal à celui du prêt NACRE.
A noter qu’à La Réunion, 84% des dossiers présentés ont obtenu un accord NACRE.
Au total, ce sont plus de 2 millions d’euros (prêts NACRE et prêts bancaires) qui ont été accordés en 2009 et 3,7 millions d’euros en 2010, soit 5,7 millions d’euros aux 394 entreprises créées dans le cadre de ce dispositif depuis 2009.

Objectif 2011 : développer l’appui personnalisé au nouveau dirigeant d’entreprise

Le dispositif semble avoir atteint son rythme de croisière sur le nombre de porteurs de projet accompagnés par an. L’enveloppe prévisionnelle 2011 de prêts est de plus de 1,7 million d’euros pour 268 nouveaux prêts NACRE à taux zéro.
L’objectif majeur de cette année est l’accompagnement des entreprises pendant 3 ans, soit la phase 3 d’appui au développement afin de pérenniser ces entreprises. En effet, NACRE existe depuis 2009 et de nombreuses entreprises peuvent désormais bénéficier de ce suivi.
Il s’agit par exemple de former et d’accompagner ces nouveaux entrepreneurs sur le contrôle de gestion, la comptabilité, la force de vente, la stratégie de communication, afin d’améliorer leur compétitivité, de maîtriser leurs coûts, de mettre en place des procédures, d’embaucher des salariés, etc. Pour ce faire, les opérateurs pourront notamment mobiliser les expertises spécialisées prévues et financées par NACRE.

 SP 


NACRE en quelques chiffres

Bilan 2009 :

- 426 porteurs de projet ont démarré le parcours NACRE,

- 612 actions d’accompagnement ont été mises en place,

- 131 prêts NACRE accordés en fin d’année.

En 2010 :

- 748 porteurs de projet ont pu bénéficier de l’accompagnement NACRE,

- 959 phases d’accompagnement ont été menées,

- 263 entreprises ont d’ores et déjà été créées et 105 autres entreprises sont en cours d’immatriculation, soit 368 prêts NACRE à taux zéro et autant de prêts bancaires attribués.

A La Réunion, 34% des porteurs de projet qui créent leur entreprise ont un niveau de formation 5 (CAP, BEP, sans diplôme) et 27% ont un niveau Bac. NACRE répond donc bien aux besoins des personnes en difficulté d’insertion durable dans l’emploi, souvent peu qualifiées.
L’âge moyen des porteurs de projet qui obtiennent un prêt NACRE est de 36 ans à La Réunion et de 38 ans pour la France entière. A La Réunion comme pour la France entière, 38% sont des femmes.
Les statuts des entreprises créées sont majoritairement unipersonnels pour 71% (58% en entreprises individuelles, 9% en EURL et 4% en auto-entrepreneur) et en SARL pour 29%. Les secteurs d’activités les plus représentés sont les commerces de détail et réparation (30%), les hôtels et restaurants (22%), les services aux particuliers (15%) et la construction BTP (8%).


Kanalreunion.com