Economie

405.700 touristes à La Réunion en 2014

Le communiqué de l’INSEE

Témoignages.re / 24 avril 2015

JPEG - 66.8 ko
600 000 touristes et 20 000 emplois dans le tourisme, c’était la promesse électorale de Didier Robert. Mais où sont donc passés les touristes ?

En 2014, 405 700 touristes extérieurs ont visité La Réunion, soit 2,5 % de moins qu’en 2013.
La baisse est toutefois contenue par rapport aux années précédentes (- 6,8 % en 2013, - 5,3 % en 2012). Le recul est dû principalement au tourisme d’agrément en provenance de France métropolitaine.

Une diversification de clientèle en cours

Les touristes en provenance de France métropolitaine restent largement majoritaires (78 %), mais ils sont moins nombreux en 2014. À l’opposé, la part des visiteurs qui résident en Europe ou dans la zone océan Indien progresse significativement, ce qui tend à rééquilibrer en partie les pertes sur le marché français.
La fréquentation des touristes en provenance du reste de l’Europe augmente ainsi très fortement pour atteindre un niveau historique : 32 400 touristes européens ont visité La Réunion en 2014 (+ 49 %).
Le nombre de touristes en provenance de la zone océan Indien repart à la hausse (+ 6 %). Ces touristes viennent principalement de l’île Maurice et de Madagascar.
Un quart des 315 500 touristes en provenance de France métropolitaine résident en Île-de-France, 10 % en Rhône-Alpes et 8 % en Provence-Alpes-Côte d’Azur. La part des touristes venant de régions de province est stable depuis 2011.

Le tourisme d’agrément recule sensiblement

Le tourisme d’agrément, qui est motivé principalement par la découverte de l’île, recule de 10 % en 2014. Ce motif de visite représente 37 % de l’ensemble des touristes. Trois touristes d’agrément sur quatre viennent de métropole. Les touristes d’agrément visitent fréquemment La Réunion en fin d’année.
Le tourisme affinitaire, motivé par la visite de proches, baisse légèrement (- 2 %). Ces touristes viennent principalement de France métropolitaine (84 %) et 10 % d’entre eux proviennent de la zone océan Indien. Après une baisse en 2013, le tourisme d’affaires progresse fortement en 2014 pour atteindre son plus haut niveau (45 300 visiteurs). L’afflux de ces professionnels permet de compenser en partie le fort recul du tourisme d’agrément.

L’hébergement marchand reste stable

Le nombre de touristes hébergés principalement dans le secteur marchand est quasiment stable (- 0,5 %) et reste majoritaire. Les gîtes et maisons d’hôtes subissent cependant la baisse de la fréquentation des touristes d’agrément (– 17 %).
Les touristes sont restés en moyenne 17 jours sur l’île, comme en 2013. La durée du séjour de tous ceux qui ont séjourné principalement à l’hôtel reste stable (6,3 jours).
Les touristes ayant été moins nombreux en 2014, ils ont aussi moins dépensé durant leur séjour. Leurs dépenses totales s’élèvent à 292 millions d’euros, soit 4 % de moins qu’en 2013.

93 % des touristes recommandent la destination Réunion

L’intérêt touristique de l’île ne faiblit pas : 95 % des touristes plébiscitent l’intérêt de la destination et l’accueil en 2014. Par ailleurs, 93% des touristes recommanderaient la destination Réunion. L’hébergement, la restauration ou les loisirs bénéficient également de très bonnes appréciations, avec plus de 90 % de touristes qui se déclarent satisfaits.


Kanalreunion.com