Economie

50% du PIB mondial dans l’OCDE, 30% dans six pays émergents

Le monde change

Témoignages.re / 1er mai 2014

L’OCDE représente désormais un peu moins de 50% du PIB mondial, les grandes économies émergentes (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Fédération de Russie, Inde et Indonésie) représentent environ 30%. La part de l’OCDE a chuté de 10 points en 6 ans.

JPEG - 56.8 ko

Les pays de l’OCDE représentaient environ 50% du Produit Intérieur Brut (PIB) mondial exprimé en Parités de Pouvoir d’Achat (PPA) en 2011, dernière année de référence, comparé à environ 60% en 2005, année de référence précédente, selon les nouvelles données publiées par le Programme de Comparaison International (ICP) .

Les grandes économies émergentes (Afrique du Sud, Brésil, Chine, Fédération de Russie, Inde et Indonésie) représentaient environ 30% du PIB mondial en 2011, comparé à environ 20% en 2005. En 2011, les trois plus grandes économies dans le monde sont les États-Unis (17.1%), la Chine (14.9%) et l’Inde (6.4%).

Le programme ICP est le plus grand programme statistique au niveau mondial, impliquant quelques 200 pays et des agences régionales. Il collecte des prix comparables entre pays et donne des estimations en volume du Produit Intérieur Brut et de ses composantes exprimées en PPA.

Avec Eurostat, l’OCDE a calculé des parités pour le PIB et la consommation finale pour 47 pays pour la nouvelle année de référence 2011. L’OCDE et Eurostat étant partenaires d’ICP, ces résultats de référence ont été inclus dans la comparaison mondiale.

Les PPA sont des taux de conversion pertinents pour faire des comparaisons internationales de l’activité économique. Contrairement aux taux de change, ils éliminent les différences de prix entre les pays. Comme les niveaux de prix sont hauts dans les pays à haut revenu et bas dans les pays à bas revenu, une comparaison basée sur les taux de change surestime la taille des pays à haut revenu et sous-estime celle des pays à bas revenu.

Le PIB par tête de l’OCDE exprimé en PPA représentait environ deux fois et demie le PIB mondial, tandis que la consommation individuelle effective était de trois fois la moyenne mondiale. La consommation individuelle effective par tête dans les grandes économies émergentes montrait des variations importantes, de 1.75 fois (pour la Fédération de Russie) à 0.35 fois (pour l’Inde) celle du monde.


Kanalreunion.com