Economie

85 % du chiffre d’affaires du BTP vient de la commande publique

Haut Conseil de la commande publique

Témoignages.re / 3 février 2017

Voici un extrait du compte rendu du Haut Conseil de la commande publique qui s’est tenu hier à Saint-Denis.

JPEG - 86.9 ko
Les mises en chantier sont insuffisantes. La crise du BTP est loin d’être terminée.

La commande publique représente encore en 2016 plus 85 % du chiffre d’affaires du BTP. Depuis le début des années 2000, alors que la commande privée a fortement décliné, passant de 500 millions d’euros à moins de 200 millions d’euros, le niveau de la commande publique a régulièrement augmenté en passant de 500 millions d’euros à plus de 1,1 milliards d’euros, au point que cette dernière représente aujourd’hui environ 85 % du CA du BTP, soit deux fois plus qu’au début des années 2000. La commande publique reste en 2016 à son plus haut niveau atteint depuis 2014.

le financement de la politique du logement par l’Etat à La Réunion est nettement supérieur à l’année 2015, avec un niveau de subvention qui est ainsi passé de 81 à 88 millions d’euros et un niveau d’aide fiscale (défiscalisation) qui a augmenté de plus de 20 millions d’euros en passant de 104 à 124,4 millions d’euros.

En 2016 un chiffre d’affaires provisoire du BTP à 1,33 milliards d’euros équivalent au chiffre d’affaires du BTP de ces trois dernières années, avec un effort de la commande publique qui reste à son plus haut niveau depuis le début des années 2000.

En 2016, les effectifs du BTP ont à nouveau augmenté de plus de 2,5 % par rapport à 2015 pour atteindre 16 676 emplois en moyenne sur l’année.

Situation de la programmation et de la mise en chantier du logement social

En 2016, les mises en chantier de la programmation locative neuve sont de 1 586 logements et les mises en chantier en réhabilitation sont de 407 logements sociaux.

En 2017, les prévisions de mises en chantier vont de 2 000 à 2 400 logements sociaux et s’élèvent à 819 logements en réhabilitation, soit un total qui devrait avoisiner les 3 000 mises en chantier.

Par ailleurs, 3 800 logements sont programmés au titre de la ligne budgétaire unique (LBU) en 2017, dont :

- 2 325 logements sociaux financés dans le locatif neuf ;
- 600 logements en réhabilitation ;
- 450 en amélioration ;
- 425 logements en accession à la propriété.

Les chiffres prévisionnels de programmation sont en hausse en 2017 par rapport à 2016 (avec une programmation de 3 571 logements cette année-là), grâce à un engagement financier de l’Etat (subvention et défiscalisation) qui ne se dément pas. Pour mémoire, en 2016, les moyens engagés par l’Etat en faveur du logement social s’élèvent à 212,7 millions d’euros :

- 85,9 millions d’euros de crédits budgétaires (LBU)
- 2,4 millions d’euros de subvention au titre de la viabilisation de foncier sur le contrat de plan Etat-Région
- 124,4 millions d’euros au titre des aides fiscales sur les dossiers engagés