Economie

Accords commerciaux entre la Chine et la France

Visite de Xi Jinping, président de la République populaire

Céline Tabou / 27 mars 2014

Le président chinois s’est rendu pour la première fois en France, depuis son investiture en 2013. Une visite suivie de près car la France a décidé de dérouler le tapis rouge au président de l’Empire du milieu.

JPEG - 83.8 ko
Pôle tertiaire de PSA à Poissy. La participation de 800 millions d’euros de Dongfeng dans le constructeur automobile français est un fait sans précédent.

A l’heure du cinquantième anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine, la venue du président Xi Jinping et de son épouse Peng Liyuan ainsi que 145 délégués d’entreprises chinoises, dont le ministre du Commerce, Gao Hucheng. Le 27 janvier 1964 en pleine Guerre froide, les relations diplomatiques ont été établies par Mao Zedong et le général de Gaulle, premier dirigeant occidental à avoir reconnu la République Populaire de Chine.

Relancer la dynamique économique bilatérale

Plusieurs contrats sont à l’ordre du jour de cette visite d’Etat de trois jours durant lesquels les deux pays pourraient signer de juteux contrats industriels. A Lyon, Xi Jinping a expliqué que sa visite « permettra de travailler avec le président François Hollande et d’autres dirigeants français pour [...] planifier ensemble l’avenir, de sorte que les relations sino-françaises, sur un nouveau départ, enregistrent des progrès encore plus importants ».

Parmi ces progrès plus importants, la France souhaitent relancer la dynamique économique entre les deux pays, d’autant que « les investissements sont les bienvenus en France et nous sommes mobilisés pour les faciliter », a indiqué le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius. Le pays souhaite accueillir prochainement 50.000 étudiants chinois contre les 35.000 actuellement et elle veut doubler le nombre de touristes chinois en France à trois millions.

Contrairement à l’Allemagne, premier partenaire économique de Pékin, la France souhaite rééquilibrer ses relations commerciales avec la Chine qui accusaient un déficit de 26 milliards d’euros en 2013, soit un peu moins de la moitié du total du déficit commercial de la France. Pour pouvoir renouer ses liens, l’Élysée a reconnu auprès des agences de presse qu’il reste « un grand chemin à parcourir ».

D’importants accords commerciaux

En visite à Pékin, François Hollande avait annoncé la commande par la Chine de 60, A320. Lors de cette visite, cette commande sera signée et celle concernant les 27, A330, celle-ci devrait être débloqué après un différend commercial entre Pékin et Bruxelles. Les présidents français et chinois devraient également lancer « un partenariat industriel renforcé pour la fabrication en commun d’hélicoptères civils de type EC175 » d’Airbus Helicopters, a indiqué une source industrielle à l’AFP. « Ce partenariat pourrait concerner jusqu’à 1.000 appareils sur une vingtaine d’années », a-t-elle indiqué.

D’autres secteurs sont aussi concernés par la signature de contrats : le nucléaire civil, l’agroalimentaire, la santé, les énergies renouvelables, l’automobile, les transports et le « développement urbain durable ». Aubaine pour les Français, le groupe français Suez Environnement a annoncé, mardi 25 mars, sa décision de créer une société commune avec des partenaires chinois pour construire et exploiter une usine de traitement et de valorisation énergétique dans la région de Nantong (Jiangsu, est de la Chine).

Signe de la réelle volonté de la France de s’allier la Chine, un forum rassemblant quelque 400 hommes d’affaires français et chinois est organisé jeudi 27 mars, par le ministère de l’Economie, Pierre Moscovici. D’ailleurs, le partenariat stratégique validant l’entrée de la société chinoise Dongfeng et de l’État français au capital du constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, a été signé mercredi 26 mars. La lettre d’intention déjà validée par les deux groupes prévoit que l’Etat et le constructeur chinois déboursent chacun 800 millions d’euros pour prendre l’un et l’autre 14% du capital.

 Céline Tabou 


Kanalreunion.com