Economie

Bilan positif pour le “Réseau de fermes de références élevage”

Agriculture

Sophie Périabe / 18 juin 2011

Depuis 4 ans, la Chambre d’agriculture est chargée d’organiser dans le département le dispositif de “Réseau de fermes de références”. Ce projet consiste à élaborer et diffuser des références relatives au fonctionnement technique et aux performances économiques des systèmes d’exploitation avec élevage. Objectif : améliorer les conditions d’exploitation des éleveurs et pérenniser leur activité.

La crise sociale survenue dans les DOM au cours du 1er trimestre 2009 a confirmé le souhait d’un renforcement des moyens consacrés au développement endogène.
Pour le secteur de l’élevage, cela s’est traduit par la recherche d’une valorisation maximale des ressources locales. Le travail engagé par les “Réseaux de références” depuis trois ans s’inscrit parfaitement dans ce nouveau contexte.

Les “Réseaux de références” s’inspirent de l’expérience et des méthodes du dispositif “Réseau d’élevage pour le conseil et la prospective” (RECP), développé par l’Institut de l’Elevage depuis une vingtaine d’années en France.
A La Réunion, c’est tout naturellement la Chambre verte qui a été chargée de mettre en place ce projet.

Le projet a été officiellement lancé dans notre île le 26 novembre 2006.
Après la réalisation d’un état des lieux, 16 systèmes d’exploitation (11 en ruminants et 5 en monogastriques) ont été sélectionnés, 67 exploitations (46 en ruminants et 22 en monogastriques) recrutées et les équipes techniques formées (8 techniciens de la Chambre consulaire et 2 des organisations de producteurs).

L’année 2008 a été consacrée à la mise en place des suivis technicoéconomiques. Des restitutions individuelles et collectives ont été organisées pour le rendu des résultats aux éleveurs membres du Réseau.
Pour Ghislain Gonthier, élu à la Chambre d’agriculture, « c’est une avancée considérable pour la profession agricole et plus particulièrement pour les éleveurs réunionnais. Ces informations nous sont très précieuses pour le développement des filières d’élevage à La Réunion ».

« Définir un modèle d’élevage réunionnais pour chaque filière »

En 2009, le “Réseau élevage Réunion” réalise à 94% l’objectif fixé par le POSEI, et des résultats sont publiés dès la fin de l’année.
Cette année, des référentiels seront édités pour cinq filières (bovin lait, bovin viande, porc, volaille, lapin). Le Réseau veut s’affirmer en se faisant connaître et en valorisant ses données auprès de l’ensemble des éleveurs.

A terme, ce projet permettra de « définir un modèle d’élevage réunionnais pour chaque filière qui soit économiquement viable, vivable et qui respecte les normes environnementales », indique Ghislain Gonthier, qui ajoute que « nous devrons aller vers un modèle d’élevage qui doit permettre de garantir à la population réunionnaise la sécurité alimentaire en produits frais ».

Cet outil favorisera l’installation de nouveaux éleveurs qui disposeront désormais des études prévisionnelles d’installation plus fiables « avec des taux de réussite plus importants ».

Enfin, les acteurs du monde agricole pourront s’appuyer sur les données récoltées grâce à ce dispositif pour négocier la nouvelle politique agricole commune en 2013.

SP


Kanalreunion.com