Economie

Carburants, produits frais : des prix à la hausse

Inflation

Témoignages.re / 15 avril 2011

Si en mars les prix sont en hausse de 0,1% à cause des produits frais, en un an les prix ont augmenté de 2,5%. Avec en première ligne les carburants.

L’Insee a publié hier l’indice mensuel des prix à la consommation des ménages. On y apprend qu’au mois de mars, les prix sont en hausse de 0,1% par rapport au mois précédent. Mais les comparaisons annuelles sont plus parlantes. En un an (de mars 2010 à mars 2011), les prix ont continué de grimper avec 2,5% d’augmentation en moyenne (+2% en France entière). En tête, l’énergie avec une augmentation de 18,4% des produits pétroliers, le tabac (+4,5%), les produits frais (3,4%), les loyers et services rattachés (2,8%), l’alimentation hors produits frais (+1,2%) et les services de santé (+1,2%). Pour rappel, la bouteille de gaz coûtait 18 euros en mars 2010 et 20,14 euros en mars 2011. Le litre de super sans plomb, 1,29 euro en mars 2010 et 1,53 euro en mars 2011.
L’Insee préfère retenir ce mois-ci les 4,9% d’augmentation des prix des produits frais, dont les légumes : « Par grands postes, la hausse de l’indice d’ensemble en mars s’explique par la hausse des prix de l’alimentation et des services, et ce malgré la baisse des produits manufacturés et de l’énergie. Dans le détail, les prix de l’alimentation progressent de 0,5%. Cette progression est imputable à une hausse de 4,9% des prix des produits frais et plus particulièrement des légumes. Quant aux autres produits alimentaires, ils diminuent de 0,1% ». L’Insee note que les prix de l’énergie ont reculé de 0,3% en raison de la baisse du prix de la bouteille de gaz le 1er mars et ce malgré la hausse de 3 centimes d’euro du prix du gazole. Conclusion, « les prix des produits pétroliers ont ainsi baissé de 0,5% en mars ». Les prix des services ont augmenté de 0,4%, les tarifs de transports et télécommunications de 0,1%, les prix des produits manufacturés ont baissé de 0,5%, notamment en raison de la période des soldes pour l’habillement et les chaussures. Ne reste plus qu’à attendre les prochains tarifs des carburants en mai.

EP


Kanalreunion.com