Economie

Croissance faible à La Réunion : 0,7%

Bilan économique 2013

Témoignages.re / 4 juillet 2014

Hier, l’INSEE a présenté le Bilan économique 2013 de La Réunion. L’Institut relève une croissance faible, bien loin des valeurs en cours avant l’arrêt des grands chantiers. Voici son communiqué :

JPEG - 31.9 ko

En 2013, le Produit intérieur brut (PIB) de La Réunion augmente en volume de 0,7%, comme en 2012. L’augmentation des prix est estimée à 0,9% sur l’année : elle ralentit nettement par rapport à 2012 (+ 1,8%). Le PIB en valeur est ainsi en hausse de 1,6% après + 2,4% en 2012.
Après des années 2009 et 2010 marquées par un recul de la croissance, l’activité économique s’est timidement redressée en 2011 (+ 1,2%). Depuis 2012, la croissance se maintient à un niveau très inférieur à celui d’avant-crise (années 2000 à 2007).

L’investissement redémarre timidement mais la consommation ralentit

Contraintes par la faible hausse des salaires en 2013, les dépenses de consommation des ménages progressent de 2,4% après une augmentation de 3,1% en 2012. La hausse des prix se renforce légèrement (+ 1,5% après + 1,1%) et limite la hausse de la consommation des ménages en volume. Elle progresse de 1,0% en 2013 soit moitié moins qu’en 2012. La consommation des ménages reste pourtant un moteur important de l’activité économique réunionnaise et contribue à hauteur de 0,6 point à la croissance. La consommation des administrations se renforce (+ 2,1% en volume) et prend ainsi le relais de celle des ménages.
Après le recul de 2012, l’investissement repart timidement à la hausse (+ 0,5% en volume). Sa contribution à la croissance réunionnaise reste très faible (0,1 point). L’investissement en produits du BTP augmente très faiblement en volume (+0,2%). Dans la construction, l’activité reste en berne en 2013 avec un nouveau recul du chiffre d’affaires de la filière.

Contraction des échanges extérieurs

Après une année 2012 décevante, la fréquentation touristique poursuit sa baisse en 2013 (- 6,8%) et retrouve ainsi son niveau des années 2009-2010. Malgré une durée moyenne du séjour stable et une dépense moyenne par personne en légère augmentation (+ 3%), les touristes ont dépensé seulement 303 millions d’euros à La Réunion soit une baisse de 3,6% sur un an.
Le montant des importations diminue de 4,6%. Compte-tenu du léger repli du prix des produits importés, la baisse des importations est un peu plus contenue en volume (- 3,4%). Les importations de biens de consommation non durables et de produits agricoles se maintiennent. En revanche, les importations de biens d’équipement et de biens intermédiaires, principalement destinés aux entreprises, reculent (respectivement - 4% et - 7,6%).
Pour la première fois depuis 2009, les exportations réunionnaises se contractent. Toutefois, le renvoi de cargaisons de carburant non conformes avait artificiellement gonflé le montant des exportations en 2012. Si l’on exclut cet événement, les exportations sont en légère augmentation (+ 0,5%).

Un marché du travail atone

La croissance de l’emploi salarié marchand a nettement ralenti en 2013 (+ 0,4% après + 1,9%). Soutenu par l’augmentation de la population active, le nombre de Réunionnais inscrits à Pôle emploi en catégorie A poursuit la hausse entamée en 2008 mais ralentit nettement en 2013 (+ 1,3%). Le taux de chômage reste stable à 29%.


Kanalreunion.com