Economie

… D’où l’importance et l’urgence de l’autonomie énergétique de La Réunion

Un nouveau record pour le pétrole

Témoignages.re / 8 janvier 2013

Les derniers chiffres publiés sur l’augmentation des prix du pétrole sont très inquiétants. Cela s’inscrit dans la logique du système capitaliste, où la priorité du monde économique et financier n’est pas l’intérêt général, mais le profit pour les plus riches. Voilà qui donne raison au Parti communiste réunionnais, dont une des priorités pour le développement durable de La Réunion est l’autonomie énergétique de notre pays.

JPEG - 22.3 ko

Selon les calculs de l’agence “Reuters”, le prix du baril de pétrole ("brent") a été en moyenne de 111,68 dollars durant l’année 2012. Le record précédent date de 2011, quand il avait atteint 110,91 dollars.

Ces calculs sont différents de ceux de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), qui avait estimé qu’en 2011, le baril de "brent" avait atteint en moyenne 111,36 dollars. Durant les onze premiers mois de l’année 2012, le "brent" avait atteint une moyenne de 111,81 dollars le baril, selon les calculs de l’OPEP. Ce qui est aussi un record quand on compare cette moyenne de prix à celle de 2011.

Des estimations pessimistes

Au début de l’année 2012, les estimations avancées étaient pessimistes concernant les prix. Surtout que les prévisions de la demande mondiale de pétrole avaient été revues à la baisse à plusieurs reprises par l’Agence internationale de l’énergie (AIE) et l’OPEP.

La conjoncture de crise n’était pas favorable à un prix situé au-dessus de 100 dollars le baril. Au mois de juin 2011, lorsque le prix du baril de pétrole américain était descendu en dessous de 80 dollars et que le "brent" avait reculé en dessous de 90 dollars, le pronostic le plus élevé pour le "brent" était un baril aux environs de 100 dollars. Un niveau que l’OPEP et l’Arabie saoudite défendaient.

La loi du marché

En matière de prix, c’est celui du "brent" qui intéresse le plus l’Algérie, car le pétrole algérien, le "Sahara blend", par sa qualité, vaut plus cher que le "brent". Grâce à la prime de qualité, le "Sahara blend", dont la teneur en souffre est faible, est l’un des pétroles les plus chers au monde.

La prime peut être de quelques dizaines de cents ou bien de 1 ou 2 dollars, ou même plus. Tout dépend de l’offre et de la demande en pétrole léger sur le marché.

Plus de 110 dollars

Ainsi, malgré la bonne situation des stocks, une offre adéquate, les prix du pétrole sont restés, pour la deuxième année consécutive, au-dessus de la barre des 110 dollars. La demande en Chine et dans les pays émergents a été pour beaucoup dans ce niveau des prix.

Sur le marché américain, la situation est différente. Grâce au développement de la production du pétrole de schiste, le prix du WTI a reculé. Selon les statistiques de l’OPEP, le WTI, qui avait atteint une moyenne de 94,99 dollars le baril en 2011, a connu un recul durant les onze premiers mois de 2012 ; la moyenne a été de 94,59 dollars le baril.

Des cours à la hausse

Selon les calculs réalisés par “Reuters”, le brut américain, qui avait atteint une moyenne de 95,11 dollars le baril en 2011, a reculé à 94 dollars.

Pour 2013, qui a déjà bien démarré pour les prix du pétrole, un consensus s’est installé : les analystes tablent sur un baril à 110 dollars en moyenne.

Le 2 janvier dernier, en milieu de journée, le baril de "brent" de mer du Nord cotait 111,71 dollars ; le brut américain était à 92,71 dollars.

L’accord conclu entre républicains et démocrates sur le budget aux États-Unis a maintenu les cours à la hausse.

Un combat à mener

Tout cela confirme la justesse, l’importance et l’urgence de mettre en œuvre à La Réunion une politique en vue de réaliser l’autonomie énergétique du pays. Une politique que le P.C.R. défend depuis de nombreuses années et qu’il a commencé à appliquer lorsqu’il a eu des responsabilités à la Région.

Mais cette politique a été cassée par les anti-communistes, lorsqu’ils sont arrivés au pouvoir de cette collectivité avec la complicité de dirigeants socialistes. Voilà un des combats à mener pour sauver le peuple réunionnais de nombreux ennuis.


Kanalreunion.com