Economie

Débats sur la prime TVA

Fédération Commerce CGTR Nord – Hôtellerie-Restauration

Témoignages.re / 3 juillet 2010

En conférence de presse ce vendredi 2 juillet, la Fédération Commerce CGTR Nord a exprimé son mécontentement suite à la demande du patronat réunionnais de modifier la prime TVA dans l’Hôtellerie-Restauration dans les DOM. Le premier versement de la prime TVA était prévu pour le mois de juin. La prime s’élève à 2% du salaire de base annuel. Le syndicat avertit que des actions de grande envergure pourraient être menées pour défendre cette prime. De leur côté, le syndicat patronal Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH) se dit favorable à la prime TVA, mais souhaite que le montant soit proportionnel au taux de baisse de TVA, spécifique aux DOM. Pour rappel, en juillet 2009, la TVA a baissé de 19,60% à 5,5% en métropole, et de 8,5% à 2,10% à La Réunion.

La prime TVA, s’élevant à 2% du salaire de base annuel, est plafonnée à 500 euros pour les restaurants, à 125 euros pour les hôtels sans restaurant, et à 250 euros pour les hôtels avec restaurant.

L’UMIH a fait une demande de rectification de l’avenant sur la prime TVA le 29 juin dernier, lors d’une commission technique paritaire en métropole, qui gère les conventions collectives entre les patrons et les salariés.

« Nous sommes outrés », s’exclame Georges Carro, représentant de la section Hôtellerie-Restauration de la Fédération Commerce CGTR. « Le patronat ne veut pas payer cette prime aux salariés, sous prétexte qu’il paye déjà la prime COSPAR », déplore-t-il. Georges Carro pense que le patronat fait un amalgame. « Pour nous, la prime COSPAR, c’est-à-dire 50 euros versés mensuellement aux salariés, est uniquement un rattrapage de nos salaires », explique-t-il.

Philippe Doki Thonon, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie (UMIH), dément, « nous ne sommes pas contre le versement de la prime TVA aux salariés. Nous sommes favorables à cette prime », affirme-t-il. Philippe Doki Thonon explique que son syndicat a demandé « une mise à jour » de la situation des DOM par rapport à la prime TVA. « Nous avons demandé un coefficient modérateur de 0,5 sur la prime car la baisse de la TVA était de moitié dans les DOM », détaille-il.

Les deux syndicats étaient hier matin dans l’attente de la décision de la commission paritaire qui s’est tenue le 29 juin. Selon le résultat, la Fédération Commerce CGTR « envisage éventuellement des actions de protestation de grande envergure », avertit Georges Carro.

Plusieurs syndicats ont communiqué sur leur positionnement contre la réduction de la prime TVA. Parmi eux figurent la CFDT nationale, la CGT nationale, le syndicat Commerces et Services CFDT de La Réunion, les organisations locales FO, CFTC et CGC. Ils ont aussi dénoncé le soutien des sections nationales de la CFTC, de FO et de la CGC pour la signature de l’avenant réduisant la prime TVA.


Kanalreunion.com