Economie

Des agriculteurs toujours pas indemnisés

Sécheresse

Témoignages.re / 31 août 2013

Suite aux demandes des agriculteurs touchés par la sécheresse depuis avril 2013 et qui n’ont à ce jour « reçu aucune aide de l’État », dans une lettre adressée aux députés et sénateurs de La Réunion, la Chambre d’agriculture leur demande d’intervenir « auprès de l’État pour simplifier les procédures et réduire les délais de versement des indemnités de calamités agricoles ». Voici des extraits de cette lettre.

JPEG - 66 ko
Retenue d’eau vide dans les Hauts de l’Ouest.
Presque 4 mois après leur déclaration de pertes agricoles et 8 mois après l’épisode de sécheresse, « les agriculteurs n’ont reçu aucune aide de l’État, alors qu’ils continuent pour certains à subir d’autres contraintes naturelles ».

« (…) Depuis avril 2013, des agriculteurs touchés par une forte sécheresse entre avril 2011 et décembre 2012 dans les communes de l’Ouest et du Sud de l’île, déclarées zones sinistrées au titre des calamités agricoles, sont dans l’attente d’un paiement par l’État des indemnités sécheresse.

Presque 4 mois après leur déclaration de pertes agricoles et 8 mois après l’épisode de sécheresse, ils n’ont reçu aucune aide de l’État, alors qu’ils continuent pour certains à subir d’autres contraintes naturelles, à savoir un deuxième épisode de sécheresse, des gelées et une recrudescence localisée de vers blancs qui les freinent à nouveau dans leur production et dans le redressement de leur exploitation agricole.

En outre, il faut souligner que certains ont malheureusement subi un cyclone tropical, “Dumilé”, le 02 janvier dernier, confirmé par un arrêté préfectoral reconnaissant l’état de calamité agricole, suite au passage du météore. Ceux qui ont fait une déclaration de pertes agricoles au titre de ce cyclone, notamment dans les Hauts et sur les zones littorales Ouest et Sud, sont également, à l’heure où nous vous écrivons, dans l’attente du versement de cette indemnité.

(…)

Aussi, nous sollicitons votre intervention auprès de l’État pour simplifier les procédures et réduire les délais de versement des indemnités de calamités agricoles. Surtout, nous comptons sur votre mobilisation pour que les 716 agriculteurs impactés par l’épisode de sécheresse entre avril 2011 et décembre 2012 puissent être indemnisés en urgence par l’enveloppe financière allouée de 2,6 millions d’euros. (…) »

Réforme des retraites

Exempter les agriculteurs de l’allongement de la durée de cotisation

Dans un communiqué, la Chambre d’agriculture indique avoir pris connaissance de la réforme des retraites portée par le ministre et qui consiste à allonger la durée de cotisation nécessaire pour avoir une retraite à taux plein. La Chambre d’agriculture estime que cette réforme ne doit pas s’appliquer stricto sensu au régime des retraites agricoles, et encore moins à La Réunion, où après 40 années de dur labeur, les retraités agricoles de l’île ne touchent qu’une pension de retraite moyenne de 360 euros/mois, nettement en dessous des minima sociaux et du seuil de pauvreté monétaire.

Elle demande à ce que la promesse du Président de la République d’assurer une pension dans les trois prochaines années à hauteur de 75% du SMIC à tous les retraités agricoles soit tenue et appliquée à La Réunion, et que la décision soit prise sans allongement de la durée de cotisation, car, dans l’île, l’espérance de vie d’un agriculteur est inférieure de 4 années comparée à celle de son homologue de l’Hexagone.

La Chambre d’agriculture estime « juste et équitable » cette promesse de campagne en faveur des agriculteurs qui ont travaillé ou qui auront travaillé pendant 40 ans et durement dans des conditions souvent très difficiles pour nourrir la population réunionnaise, soulignant que cette revalorisation sans allongement de la durée de cotisation sera un signe d’espoir et de reconnaissance de l’État à leur métier d’agriculteur.

Enfin, elle indique que la revalorisation de la retraite agricole permettra aussi de lutter contre la pauvreté des retraités agricoles de l’île, comme la décision d’attribution d’un “RSA jeune” pour lutter contre la pauvreté des jeunes de moins de 25 ans.


Kanalreunion.com