Economie

Des entreprises qui innovent

Témoignages.re / 29 décembre 2009

Sur le plan économique, qu’est-ce qui se crée à la Réunion et qu’est-ce qui s’exporte ? Letchis, ananas Victoria, sucre, rhum, confitures... des produits péï de qualité mais "traditionnels". Et puis ? Des savoir-faire et des produits plus modernes loin de l’image de l’île tropicale. Une économie nouvelle, porteuse, mais encore méconnue aussi bien sur le plan local que national et international. La plateforme We’réunion a été créée à l’initiative de la SR21 pour promouvoir cette économie innovante. Coup de projecteur sur quelques entreprises.

Diététique, énergies renouvelables, gestion des déchets, TIC... un échantillon de ce qui se fait à la Réunion et qui cherche à s’exporter.

• Ramygno, du pain diététique

« Unique au monde ». Pascal Ramy n’est pas peu fier de ses produits lorsqu’il en parle. Le boulanger ne se contente plus de faire du pain. Il a voulu aller plus loin, il a voulu innover. Allier plaisir du goût et santé en développant une gamme de produits diététiques. Son secret, il ne le révèlera pas. Il est breveté, précise t-il. « La Jeune Entreprise Innovante Ramygno a élaboré et breveté un substitut au sel, permettant d’en diminuer la teneur sans en altérer les saveurs gustatives ». Le produit "R" permet de diminuer de moitié la teneur en sel ou de s’en passer totalement. Et de plus, il est antibactérien, réduit la production de graisse dans les cellules et facilite le transit intestinal. Lors du salon des Maires, Ramygno a attiré l’attention. L’entreprise est capable de produire 10.000 baguettes par jour et a déjà conquis des collectivités locales d’ici et de métropole.

Bioalgostral, les micro algues

Pour Laurent Blériot de Bioalgostral, l’objectif est de « positionner la Réunion comme un endroit où les microalgues ont de l’avenir, un endroit qui apporte sa contribution à la révolution verte ». Depuis 2008, l’entreprise se spécialise dans les techniques de culture des micro algues, qu’elle développe à la plateforme biotechnologique du Cyclotron, à la technopôle. A quoi servent ces algues ? D’abord à produire du biocarburant et contribuer ainsi à l’objectif d’autonomie énergétique de l’île. Une solution « opérationnelle dans moins de 2 ans, elle sera accompagnée de l’implantation d’une nouvelle filière industrielle. Le potentiel annuel de production est de 50.000 tonnes d’algocarburant à l’île de La Réunion ». Ces micro algues pourraient en plus contribuer au traitement des eaux usées des stations d’épuration, en absorbant les polluants. Une technologie et un savoir-faire que Bioalgostral cherche à exporter.

TEEO, le portail de l’efficacité énergétique

Un outil simple pour surveiller sa consommation d’énergie, un logiciel créé par TEEO Innovation, entreprise dirigée par Philippe Hoareau. « Teeo intègre un moteur de télérelèvé de compteurs qui supervise les consommations énergétiques et les corrèle à différents facteurs : la luminosité, la température extérieure et intérieure, le nombre d’occupants d’un lieu. Toutes les données sont récoltées sur une plateforme web ; il n’y a aucune nécessité d’implanter un logiciel spécifique dans
l’entreprise qui fait appel à Teeo. »
Teeo a mis en oeuvre un logiciel simple à utiliser. Le client reçoit un mail ou un sms lorsque le seuil fixé est dépassé pour l’eau, le gaz, l’électricité... Ce qui permet de rectifier la consommation, faire attention au gaspillage.

RVE, une deuxième vie pour les déchets électriques

Réunion Valorisation Environnement est une entreprise pionnière dans son domaine. La société dirigée par Paul Soubaya à Saint-André collecte les déchets d’équipements électriques et électroniques et les valorisent à plus de 95%. RVE travaille en partenariat avec les entreprises pour récupérer les déchets. « Chaque élément sera identifié par des techniciens et démantelé manuellement, indique la présentation de l’entreprise. De plus, l’activité de collecte et valorisation des DEEE nécessite une main d’oeuvre non qualifiée, ce qui permet d’offrir des opportunités d’emplois pour des jeunes en difficulté d’insertion. C’est un vrai tremplin pour des jeunes sans expériences »

EP

Contact : We’réunion 0820 800 974


Kanalreunion.com