Economie

Des filières à explorer

Emploi agricole

Témoignages.re / 9 juin 2010

L’agriculture recrute dans l’Est, c’est du moins ce que le Pôle Emploi, la Mission Locale, l’ADI, les lycées agricoles, les centres de formation ont tenté de faire émerger au Carrefour de l’emploi agricole inauguré hier à Bois Rouge Saint-André. Le Carrefour se déplace aujourd’hui à Beaufond et à Sainte-Rose.

Pour Dominique Jacquet, directeur régional du Pôle emploi Est, le premier objectif de ce carrefour est de susciter des rencontres entre les employeurs et les demandeurs d’emploi dans les filières de production végétale, de la production animale, de l’horticulture, de l’aménagement et des travaux paysagers. Près d’un millier de demandeurs d’emploi inscrits dans les filières agricoles du Pôle Emploi ont été invités à ce rendez-vous matinal à l’usine de Bois-Rouge.
Mais combien y a t-il d’offres d’emploi dans le secteur agricole ? Difficile pour le directeur du Pôle Emploi Est de répondre à cette question. Sur le site internet du Pôle Emploi, 14 offres sont proposées dans le domaine "agriculture et pêche, espaces naturels et espaces verts". De l’ouvrier d’élevage en production de volailles ou en production porcine, en passant par le conseiller de gestion agricole, le jardinier, l’ingénieur halieutique, le traditionnel coupeur de canne ou encore l’ouvrier pépiniériste, en CDD ou en CDI. Rien de tout ça n’est pourtant affiché au Carrefour de l’emploi agricole...

Avant la coupe canne

Le Carrefour devrait pourtant permettre d’étoffer ces offres d’emploi, et pourquoi pas d’obtenir des promesses d’embauche. « Le travail de fond se fera après », indique le directeur régionale. Huit agents du Pôle Emploi de Saint-André et de Saint-Benoît sont mobilisés pour ce Carrefour. Avec l’approche de la campagne sucrière et le début de la campagne d’apprentissage le 15 juin, des emplois pourraient être proposés. L’année dernière, 140 emplois ont été récoltés pendant le Carrefour.
Pour la directeur général adjoint de l’usine de Bois Rouge, Jean-Claude Pony, des emplois peuvent être créés via la filière canne-sucre. « Il y a un potentiel si on crée de la valeur ajoutée, avec la recherche appliquée », indique t-il. L’usine fonctionne déjà avec 135 ouvriers permanents et 60 saisonniers "fidélisés". Pas de recrutement massif à venir donc, mais l’usine recherche actuellement un ingénieur électricien.
Outre les offres d’emploi, le Carrefour permet d’informer sur les formations, notamment en alternance, ainsi que sur l’installation et la reprise d’activité dans le domaine agricole.
Cette troisième édition du Carrefour de l’emploi agricole se poursuit aujourd’hui, de 9h00 à midi au pôle cannes de Beaufond à Saint-Benoît et demain à la salle des fêtes de Piton Sainte-Rose. Le Carrefour devrait se déplacer ensuite dans le Sud et l’Ouest.

EP


Kanalreunion.com