Economie

Des travaux à réaliser d’urgence sur les chemins de cannes détruits par les fortes pluies

À trois mois de la campagne sucrière

Témoignages.re / 20 avril 2012

Plusieurs planteurs des différentes régions du pays ont pris contact avec "Témoignages" pour attirer l’attention des autorités sur un grave problème qui se pose à environ trois mois de la campagne sucrière. Il s’agit des dégâts causés par diverses fortes pluies au cours de notre été tropical sur les chemins qui traversent les champs de cannes, mais aussi les autres terres agricoles.
En effet, ces chemins ont été transformés quasiment en ravines et sont devenus impraticables pour les agriculteurs qui ont besoin d’aller travailler sur les "karo kann". Et dans quelques mois, comment feront-ils pour aller récolter leurs cannes à sucre ?
Ce sera impossible si les travaux de réparation ne sont pas effectués. C’est pourquoi ces planteurs tirent la sonnette d’alarme. L’un d’eux nous a même demandé : « Kosa la Rézion èk lo Départman i atann pou fé sé travo ? ».

L’appel est lancé

En effet, ce sont principalement ces deux collectivités qui sont responsables de ce secteur, car le Conseil régional a en charge l’aménagement du territoire et le Conseil général le domaine de l’agriculture. Et Didier Robert préfère-t-il financer les profits des pétroliers avec l’argent des Réunionnais plutôt que d’utiliser les fonds publics pour réaliser les chantiers qui relèvent de sa compétence ?
Contacté par "Témoignages", le président de la Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion (CGPER) et de la Chambre d’agriculture nous a confirmé à la fois la gravité du problème et l’urgence de mettre en œuvre les solutions. Selon Jean-Yves Minatchy, plusieurs dizaines de kilomètres de chemins de cannes sont à refaire au plus vite ; et c’est indispensable, sinon des centaines de planteurs ne pourront pas faire leur récolte pendant la "koup kann".
Voilà, cet appel est lancé. Espérons qu’il sera entendu dans les délais.

Correspondant


Kanalreunion.com