Economie

Développer une offre touristique « durable »

Tourisme

Cinthia Fontaine / 15 juin 2010

Du 14 au 18 juin 2010, le Conseil régional, la Mairie de Saint-Paul et le Club Tourisme accueillent douze experts internationaux de l’INTA (Association internationale du développement urbain) pour échanger avec les acteurs locaux sur le développement touristique « durable » de l’Ouest et ses effets d’entraînement sur le reste de l’île, notamment au travers de deux projets structurants présentés par CBo Territoria et le Groupe Isautier.

« Il faut que la région Ouest retrouve son rôle de locomotive touristique. Elle possède tous les atouts pour le faire : 24 km de plage, le Maïdo, site touristique des Hauts ayant le plus haut taux de fréquentation de l’île devant le volcan, Mafate, le Parc national, la Réserve marine, l’étang, etc…. Nous sommes prêts à explorer toutes les pistes afin de permettre à la commune et à La Réunion de construire un développement touristique durable et viable. En deux ans, nous avons pu mener un bilan des structures et infrastructures existantes, nous avons un gros retard à rattraper, il est maintenant temps d’assainir ce qui ne va pas bien pour enfin valoriser les atouts touristiques de notre île », a souligné la députée-maire Huguette Bello.

Des atouts innombrables

La Réunion a toujours peiné à trouver son positionnement face des destinations touristiques mondiales malgré les efforts réalisés depuis plusieurs années. Pourtant, elle possède de véritables atouts : tourisme vert (les Hauts), tourisme bleu (les plages) et tourisme rouge (le volcan) capables de séduire une clientèle en quête d’aventures, d’espaces et d’authenticité. Mais cela ne suffit pas à faire vivre l’industrie du tourisme.
Le développement du tourisme repose sur une offre globale intégrant l’hébergement, la restauration, les déplacements, les activités sportives, culturelles, scientifiques, de loisirs ou de détente… Autant de secteurs d’activités qui doivent apprendre à travailler ensemble et en synergie.
L’offre d’hébergement affiche actuellement un déficit structurel qui freine les ambitions des professionnels du secteur. Si notre île veut continuer d’attirer, 1.000 chambres restent encore à construire.

Une offre à revoir

Dans ce contexte, Saint-Gilles, porte d’entrée privilégiée pour le tourisme à La Réunion, pourrait avoir un rôle à jouer. Chaque année, environ 50% des visiteurs de notre île passent dans la station balnéaire. Véritable vitrine de l’île, elle n’est pourtant pas appréciée des touristes de passage, ni des Réunionnais.
L’émergence d’une offre touristique « durable » et de qualité sur ce territoire aurait ainsi une puissante valeur d’exemple et serait un précédent fort pour le renouveau du tourisme en général à La Réunion.
C’est dans ce contexte que la Mairie de Saint-Paul et ses partenaires du Conseil régional et du Club Tourisme ont décidé de mener une réflexion globale sur ce sujet lors d’une semaine de rencontre avec des experts de quatre continents et six pays différents qui se tiendra du 14 au 18 juin à La Saline les Bains.


L’INTA, un réseau international de praticiens qualifiés

Fondée en 1974, l’INTA (Association internationale du développement urbain) est une association à but non lucratif dont le siège se trouve à La Haye, aux Pays-Bas. Reconnue par les Nations Unies et le Conseil de l’Europe, elle réunit des acteurs publics et privés au sein d’un réseau international de praticiens qualifiés sur les problématiques urbaines. Elle a pour missions essentielles d’informer, de former et de permettre des échanges sur les pratiques actuelles de l’aménagement et du développement territorial.
L’association organise au niveau international l’échange d’expériences, le transfert de méthodes et le partage des pratiques sur le développement urbain innovant. Son principe d’action repose sur l’intégration des politiques sectorielles mises en œuvre par les secteurs public et privé.


CBo Territoria et les établissements Isautier, partenaires de l’innovation

Afin de lancer la réflexion, deux projets seront examinés :

- CBo Territoria présentera un projet d’aménagement touristique sur un espace de 200 ha entre l’Ermitage et le golf de Bassin Bleu,

- le Groupe Isautier présentera un projet de réalisation d’un Resort haut de gamme à haute valeur ajoutée qualitative et environnementale sur 150 ha de foncier à proximité du secteur du volcan, qui constitue un produit phare de La Réunion.


Kanalreunion.com