Economie

Emplois aidés et saisonniers masquent les destructions d’emplois durables

Nouvelle illustration de la crise à La Réunion

Manuel Marchal / 4 mars 2014

Dans une note diffusée aujourd’hui, l’INSEE fait le point sur l’évolution de l’emploi marchand au troisième trimestre 2013 à La Réunion. La stabilité des effectifs vient d’une hausse de l’emploi dans l’industrie et les services. Deux augmentations conjoncturelles liées à la campagne sucrière et aux emplois aidés.

JPEG - 88.5 ko
En 12 mois, le BTP a encore perdu 4,6% de ses effectifs, une chute commencée par l’arrêt des grands chantiers. (photo Toniox)

Dans son dernier numéro de ’Informations rapides Réunion’, l’INSEE donne une photographie du niveau de l’emploi dans les secteurs marchands au troisième trimestre 2013. Selon l’INSEE, ce sont les services et l’industrie qui portent les créations d’emplois. Dans l’industrie, c’est le lancement de la campagne sucrière qui est le fer de lance. Elle a permis en effet le recrutement d’emplois saisonniers.

Pour les services, c’est le recours en emplois aidés qui explique en grande partie l’augmentation. L’INSEE écrit que « deux secteurs contribuent particulièrement à la croissance de l’emploi dans les services. L’enseignement, santé humaine et action sociale (+1,8%) et les « autres activités de services » (+2,5%) bénéficient comme au 2e trimestre du développement des contrats aidés ».

Une donnée stratégique vient démentir tous les espoirs de reprise. Sur 12 mois, le nombre de salariés dans le BTP a encore reculé de 4,6%. C’est la poursuite de la crise provoquée par l’arrêt des grands chantiers à partir de 2007-2008. La responsabilité de maires arrivés au pouvoir lors de ce scrutin est clairement pointée du doigt. A Saint-Paul, le projet d’hippodrome a été torpillé, et celui de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise n’a pas bénéficié du soutien qu’il devait de la part de la maire élue en 2008. A Saint-Denis, c’est l’arrêt brutal de plusieurs chantiers déjà commencé : Pôle océan et Zénith. Au Tampon, le chantier de la Rocade Sud avait fait les frais de la décision de Didier Robert.

Ces choix avaient donné le signal de coupes encore plus graves qui ont abouti au degré de crise actuelle. L’arrêt du tram-train, et le désengagement de l’État dans le financement de la production de logements ont eu des effets désastreux. Aujourd’hui, les Réunionnais paient le prix de toutes ces décisions.

 M.M. 

Le communiqué de l’INSEE


Au 3e trimestre 2013, l’emploi salarié dans les secteurs marchands progresse de 0,8%, à un rythme plus faible qu’au 2e trimestre (+1,5%). Sur les douze derniers mois, l’emploi salarié augmente de 1,1%.

Les créations d’emplois au 3e trimestre 2013 sont portées principalement par les services et l’industrie.

Le secteur des services demeure dynamique (+1,3%), même si la croissance est plus faible qu’au 2e trimestre (+2,0%). Tous les secteurs des services créent des emplois, sauf l’information et la communication (-2,4%). Les pertes d’emplois dans ce secteur concernent principalement la presse écrite et l’audiovisuel.

Deux secteurs contribuent particulièrement à la croissance de l’emploi dans les services. L’enseignement, santé humaine et action sociale (+1,8%) et les « autres activités de services » (NDLR - en majorité les associations) (+2,5%) bénéficient comme au 2e trimestre du développement des contrats aidés.

Après un 2e trimestre en forte croissance, les services administratifs et de soutien qui comprennent notamment l’intérim continuent à croître, mais à un rythme moins soutenu (+1,2% contre +2,9%).

Le secteur de l’hébergement et la restauration crée toujours des emplois (+0,9%), grâce à la restauration (+1,6%). L’hébergement perd des emplois (-1,2%).

Comme chaque année avec le lancement de la campagne sucrière en juillet, l’industrie est dynamique au 3e trimestre (+2,2%), en particulier dans l’industrie agroalimentaire (IA A, +6,0%). La hausse est plus forte que celle enregistrée à la même période en 2012 (+1,7% dans l’industrie et +4,6% dans l’IAA).

L’emploi dans le commerce se replie (-0,4%) après un 2e trimestre en hausse de 0,9%. Sur un an, l’activité reste cependant orientée à la hausse (+0,6%).
Dans la construction, l’emploi recule (-0,5%) et annule ainsi les résultats positifs du 2e trimestre. Sur les 12 derniers mois, il se rétracte de 4,6%.



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Dans notre système économique , la création d’emploi obéit à la rentabilité libéralisme économique ,il ne faut pas s’attendre à de la compassion à ce niveau et nous le savons !

    Les emplois aidés ou autres evitent de toucher le tréfond de la misère et autre situation, donc en l’absence de solutions il faut etre prudent.

    Mais un zénith , quand on n’a pas la possibilité de participer à certaines représentation culturelles fautes de moyens, c’est à réflechir.

    Ce n’est qu’un point de vue de la masse

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com