Economie

Engen Petroleum va s’emparer de Caltex

Qui a dit que les compagnies pétrolières perdent de l’argent à La Réunion ?

Témoignages.re / 9 septembre 2010

La marque Caltex, appartenant actuellement à la société américaine Chevron, est sur le point de changer de propriétaire, annonçait RFO radio et télé en fin de semaine. En effet, Engen Petroleum, société sud-africaine spécialisée dans les produits pétroliers, affirme dans un communiqué daté du 3 septembre 2010 et publié sur son site www.engen.co.za qu’un « contrat de vente » a été signé avec Chevron. Ce contrat prévoit la cession de la marque Caltex, installée dans 7 pays de l’Afrique subsaharienne et de l’océan Indien, dont La Réunion. En réalisant cet investissement, Engen veut devenir le leader pétrolier en Afrique d’ici 2016. Le montant de la transaction n’est pas connu.

L’industrie pétrolière africaine connaît actuellement une révolution importante. En effet, Engen Petroleum est sur le point d’acquérir la marque Caltex auprès de la société Chevron. La transaction concerne 7 pays d’Afrique subsaharienne et de l’océan Indien : la Zambie, le Malawi, la Tanzanie, le Zimbabwe, le Mozambique, l’île Maurice et La Réunion. Dans son communiqué, Engen annonce que le contrat prévoit la cession de la marque Caltex et des biens qui y sont rattachés, notamment les stations-services.

À La Réunion, 32 stations sont concernées par cette transaction. « Les structures sont la propriété de la marque Caltex. La location-gérance sera donc transférée à Engen. Mais tout ce qui concerne les salariés est du ressort du gérant de la station », tient à assurer Gérard Lebon, président du syndicat des stations-services. Engen se veut également rassurant puisque, dans son communiqué, la société pétrolière affirme que « tous les employés resteront en place ». Il n’est pas non plus question de changer de nom. La marque est installée sur l’île depuis près d’un siècle.

Avec l’achat de Caltex, Engen confirme sa volonté de s’installer dans les régions situées au sud du Sahara. En effet, la société sud-africaine est actuellement implantée dans 18 pays d’Afrique. La dernière transaction date de 2006. Engen Petroleum avait alors fait l’acquisition de plusieurs intérêts pétroliers au Burundi, au Gabon, au Lesotho, au Rwanda, en Guinée-Bissau et en République Démocratique du Congo. La société détenue à 80% par le Groupe malaisien Pétronas, société spécialisée dans l’hydrocarbure, et à 20% par une holding sud-africaine souhaite devenir le leader pétrolier en Afrique d’ici 2016.

Imaz Press Réunion


Kanalreunion.com