Economie

Facebook ouvre son premier bureau africain à Johannesburg

Economie numérique

Témoignages.re / 30 juin 2015

Facebook annonce l’ouverture de son premier bureau en Afrique afin d’approfondir son engagement à aider les entreprises à s’y développer localement et régionalement. Implanté à Melrose Arch, à Johannesburg, ce nouveau bureau sera dirigé par une ancienne dirigeante d’Ogilvy, Nunu Ntshingila, qui devient responsable de Facebook pour l’Afrique.

JPEG - 20.8 ko
Nunu Ntshingila-Njeke, responsable de Facebook pour l’Afrique.

Le bureau de Facebook en Afrique du Sud aura pour objectif d’accompagner la croissance de l’entreprise sur le continent où le réseau social est déjà très prisé par les entreprises et les individus. En Afrique, Facebook revendique ainsi 120 millions d’utilisateurs actifs en juin, soit une hausse de 20 % par rapport à septembre 2014. Plus de 80 % de ces personnes se connectent à Facebook depuis leur mobile.
 

80% des connexions par mobile

« Nous sommes inspirés par les différentes façons dont les gens et les entreprises utilisent Facebook en Afrique pour nouer des contacts. Cette dynamique observée en Afrique s’appuie sur des partenariats publicitaires solides et sur une excellente adoption de nos produits dans toutes les régions. Au premier trimestre 2015, 52 % de nos recettes publicitaires totales provenaient des régions extérieures aux États-Unis et au Canada. Mais ce n’est qu’un début », indique Nicola Mendelsohn, vice-présidente de Facebook pour la région Europe/Moyen-Orient/Afrique (EMEA).
 
« La mobilité ne saurait être considérée comme une simple tendance : elle constitue l’évolution la plus rapide que nous ayons jamais observée dans le domaine des communications. Cela n’a d’ailleurs jamais été aussi vrai qu’en Afrique, où le téléphone mobile est le premier moyen de communication. Ce nouveau bureau constitue une étape importante pour Facebook et nos équipes qui entendent collaborer avec des entreprises sur l’ensemble du continent », ajoute Nicola Mendelsohn.
 
« En ouvrant ce premier bureau sur le continent africain, nous souhaitons renforcer nos investissements et confirmer notre présence dans l’ensemble de la région EMEA ».
 

Adaptation à l’Afrique

« Notre nouveau bureau africain soutiendra nos clients dans l’ensemble du continent. Il est nécessaire aujourd’hui de proposer une offre et des solutions adaptées pour répondre aux différents besoins sur le continent. Nous avons ainsi conçu des produits spécialement pensés pour les individus, les entreprises sur le marché africain », souligne Ari Kesisoglu, directeur régional EMEA de Facebook.
 

Facebook se concentrera dans un premier temps à faire croître ses activités dans les pays moteurs des principales régions d’Afrique sub-saharienne : Kenya (Afrique de l’Est), Nigeria (Afrique de l’Ouest) et Afrique du Sud. Par la suite, Facebook se développera également au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Tanzanie, au Rwanda, en Ouganda, en Zambie, au Mozambique et en Éthiopie.
 
Facebook entend nouer des partenariats notamment avec les gouvernements, des opérateurs télécoms et des agences publicitaires pour proposer des solutions, des indicateurs et des formats publicitaires sur-mesure, dans un contexte où le mobile prime.


Kanalreunion.com