Economie

FAO : l’Indice des prix des denrées alimentaires au plus bas en presque 6 ans

Conséquence de la forte baisse des prix du lait et de l’huile végétale

Témoignages.re / 10 août 2015

Les prix des principales denrées alimentaires ont atteint leur moyenne mensuelle la plus basse en juillet depuis septembre 2009, vu que les fortes baisses des prix des produits laitiers et de l’huile végétale ont largement compensé les quelques augmentations enregistrées pour ceux du sucre et des céréales.

En attendant, les prix de la viande sont restés stables, a indiqué un communiqué de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) publié jeudi à Rome.

L’indice des prix de la nourriture de la FAO a atteint en moyenne 164,6 points en juillet, soit une baisse de 1,0 pour cent par rapport à juin et 19,4 pour cent enregistrée une année auparavant.

L’indice pondéré commercial suit à la trace les prix sur les marchés internationaux des cinq principaux groupes alimentaires de marchandises : les céréales, la viande, les produits laitiers, les huiles végétales et le sucre.

En juillet, l’indice des prix laitiers avait chuté de 7,2 pour cent par rapport au mois précédent, principalement à cause de la faible demande de l’exportation en provenance de la Chine, de l’Afrique orientale et du Nord dans un contexte de production abondante de lait dans l’Ue qui avait permis une forte disponibilité des produits laitiers pour l’exportation.

L’indice des prix de l’huile végétale en juillet était environ de 5.5 pour cent au-dessous de son niveau de juin, atteignant sa valeur la plus basse depuis juillet 2009.

La récente chute a été principalement causée par une chute des prix de l’huile de palme au niveau international due à une augmentation de la production en Asie du Sud-est combinée avec des exportations plus lentes particulièrement en provenance de la Malaisie et à l’affaiblissement accru des prix de l’huile de soja sur des provisions suffisantes pour l’exportation en Amérique du Sud et une perspective favorable pour l’approvisionnement au niveau mondial en 2015/16.

L’indice des prix des céréales est monté de 2,0 pour cent à partir de juin, mais était toujours à 10,1 pour cent au-dessous du niveau de juillet de l’année dernière.

Pour le deuxième mois consécutif, les prix élevés du blé et du maïs, dus en partie au climat défavorable en Amérique du Nord et en Europe, expliquent l’augmentation de l’indice des prix des céréales, mais les prix de riz ont continué à baisser.

En juillet l’indice des prix de viande est resté presque inchangé par rapport au mois précédent. Une augmentation des prix au niveau international de la viande de bovin compense une baisse de la viande de porc et de la la viande ovine, tandis que les prix pour la volaille sont restés stables.

L’indice des prix du sucre a augmenté de 2,5 pour cent à partir de juin 2015, augmentation due en grande partie aux conditions peu idéales de récolte dans la principale région productrice du Brésil.


Kanalreunion.com