Economie

“Fé pas sa !”

Syndicat pour la Promotion de la Production Agricole

Témoignages.re / 3 novembre 2009

Le nouveau syndicat pour la Promotion de la Production Agricole (SPPAP) a tenu son premier conseil d’administration ce lundi 2 novembre 2009. "Fé pa sa !" en ressort comme "le message d’avertissement important" qu’il envoie à la grande distribution. Le syndicat a clarifié ses positions concernant les Etats Généraux pour les Outres-mers et présenté son plan d’actions pour les mois à venir. L’organisation d’un grand rassemblement pour la promotion et la défense de la production locale pays a également été décidé pour le dimanche 13 décembre 2009.

En ce qui concerne les Etats Généraux, les entreprises coopératives ont participé à différents ateliers notamment l’atelier 1 (formation des prix) et 2 (Développement endogène de la production). Leurs propositions, à travers le projet DEFI (Développement Elevage par les Filières et les Interprofessions), visent, en partie, à développer les productions animales de plus de 40% des volumes sur les 10 années à venir afin de créer plus de 1600 emplois dans les différentes filières (Eleveurs et salariés). Elles ont également pour but de faire baisser les prix sur les produits dans chaque filière ; d’assurer la sécurité alimentaire des réunionnais ; de participer au développement durable, notamment via des panneaux solaires sur les bâtiments d’élevages et une gestion raisonnée de la biomasse ; et de participer à l’aménagement du territoire en préservant et en augmentant des surfaces destinées à la production agricole, par exemple.

Le SNAPP est aujourd’hui dans l’attente de la réponse du Président de la République qui doit s’exprimer le 6 novembre à Paris, après le comité interministériel devant les Présidents des différents ateliers des Etats Généraux.

Benjamin Elma, président du SNAPP déclare que le syndicat rencontrera « bientôt les entreprises de la distribution pour leur demander d’abandonner les Marques de Distributeurs (MDD) dans les linéaires sur la production locale pays et tenir compte de notre identité locale, de nos projets de développement en s’approvisionnant davantage dans nos entreprises en produits frais et congelés issus de notre agriculture pays ». Il affirme également son désir de rencontrer l’administration pour demander à Monsieur le Préfet « d’user de tout son pouvoir pour rapidement mettre en place des mécanismes de régulation des importations au profit de la production locale ». Un point sur lequel le syndicat se déclare fermement attaché.

Les producteurs et salariés de la production agricole pays ont constitué, le vendredi 16 octobre dernier, le SNAPP afin défendre et promouvoir la production agricole locale.


Kanalreunion.com