Economie

Forum économique Afrique-Japon en Ethiopie

Le monde change

Témoignages.re / 27 août 2015

Le Forum d’investissement Afrique - Japon réunira les acteurs majeurs des milieux d’affaires et des gouvernements japonais et africains, annoncent les organisateurs de cette manifestation qui se tiendra à partir du 31 août à Addis Abeba, capitale d’un pays de 90 millions d’habitants, l’Ethiopie. Avec le déploiement de la Chine et de l’Inde dans notre région, après le sommet États-Unis/Afrique, cette rencontre souligne un monde qui change, sans les anciennes puissances coloniales. Voici le communiqué diffusé par les organisateurs.

Le 2e Forum de l’investissement commercial Afrique - Japon se tiendra du 31 août au 2 septembre à Addis Abeba, en Éthiopie, et réunira quelques-uns des acteurs majeurs des milieux d’affaires et des gouvernements japonais et africains. Accueillie par le gouvernement éthiopien, la conférence vise à renforcer les liens entre les milieux d’affaires africains et japonais, à partager les meilleures pratiques et à faire connaître les opportunités sur le continent. Ce Forum, organisé par le groupe de presse panafricain, IC Publications, et l’éditeur japonais multimédias spécialisé dans les affaires et la finance, Nikkei Business Publications (Nikkei BP), mettra l’accent sur des secteurs d’investissement clés tels que les infrastructures, la finance, l’agrobusiness, les matières premières, l’énergie, la logistique et la technologie. Il proposera également un dialogue sur le thème du « partenariat Afrique-Japon : la croissance par le biais de la collaboration ».

Partenaire stratégique de l’Afrique, le Japon a toujours soutenu la cause africaine depuis l’organisation de la première Tokyo International Conference on African Development (TICAD) in 1993. Depuis, la nature des relations Japon-Afrique a considérablement évolué. Le commerce entre les deux partenaires pèse désormais 25 milliards de dollars. En 2014, les investissements japonais ont représenté 3,5 milliards de dollars sur les 4,2 milliards de dollars effectués par les nations asiatiques pour financer des projets en Afrique, notamment dans les secteurs des infrastructures, des hydrocarbures, de l’eau et de l’assainissement. Le Japon investit près de trois fois plus en Afrique que la Chine. Contrairement aux idées reçues, il est aujourd’hui l’investisseur asiatique le plus actif en Afrique. Outre la priorité accordée à la croissance induite par l’agriculture, les investissements importants de multinationales japonaises, telles que Toyota et Honda, montrent que l’Afrique est de plus en plus considérée comme une région à fort potentiel commercial.

Le Forum de l’investissement commercial Afrique-Japon se déroulera pour la première fois en Afrique. Il fait suite à la Conférence Japon-Kenya sur les infrastructures qui s’est tenue à Nairobi en juillet 2015. Avec la recherche d’opportunités d’expansion et d’investissement bénéfiques aux deux régions, il est prévu que le TICAD ait lieu en alternance en Afrique et au Japon. En 2016, la conférence internationale sur le développement africain, qui a lieu tous les trois ans, se tiendra probablement au Kenya. Ce serait alors la première fois que l’Afrique accueille cette conférence.

Alors que les délégués se préparent à se rendre dans la capitale éthiopienne la semaine prochaine, plusieurs intervenants de haut niveau, ayant une excellente connaissance et expérience du commerce international et du programme de développement durable en Afrique, ont confirmé leur participation, notamment le Premier ministre de la République démocratique fédérale d’Éthiopie, S.E. Ato Hailemariam Desalegn qui prononcera le discours d’ouverture. Parmi les autres intervenants, figurent S.E. Joaquim Chissano, ancient Président du Mozambique ; Tewolde Gebremariam, PDG d’Ethiopian Airlines ; S.E. Paulo Gomes, Président du Conseil de la Africa-South-East China Chamber of Commerce ; La Banque Africaine de Développement (BAD) ; Aboubaker Omar Hadi, Président de Djibouti Ports and Free Zones Authority, Hiroshi Kato, Vice-Président de la Japan International Cooperation Agency (JICA). Une délégation de chefs d’affaires japonais, dont Moriyuki Aida, Directeur pour la région EMEA de la Japan Bank for International Cooperation, sera également présente.

Omar Ben Yedder, directeur général d’IC Publications et éditeur du magazine African Business, a annoncé que plus de 300 participants africains, japonais et internationaux étaient attendus au deuxième Forum de l’investissement commercial Afrique-Japon, dont des représentants des services financiers, de l’industrie, de l’agrobusiness, de la construction, de l’énergie, de la technologie, des biens de consommation courante et de la promotion des investissements.

« Nous espérons, qu’au cours de ces trois jours, que les sessions interactives seront fructueuses et donneront aux participants japonais une meilleure compréhension des opportunités en Afrique. Notre partenaire Nikkei Business emmènera avec lui une délégation du Japon ; l’intérêt est palpable et nous souhaitons créer une plate-forme qui permettra de renforcer les liens et d’établir de nouveaux partenariats, dans le contexte de la promotion des investissements africains et japonais. Des études de cas seront présentées afin que nous puissions apprendre les uns des autres et définir les meilleures pratiques. Et, bien entendu, les opportunités de dialogue en tête-à-tête et d’échanges seront nombreuses. »

Portek, DLA Piper, Ethiopian Airlines, Amatheon Agri, Toyota Tsusho, Marubeni, Fairfax Africa Fund, Nippon Electricity Company, African Development Bank Asia, Koyo Holdings, Bolloré, JETRO, JICA et la Japan Sewing Machinery Manufacturers Association (JASMA) sont les principaux sponsors du Forum, organisé en partenariat avec l’Union africaine, la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique, Development Business et le Corporate Council on Africa et Africa Matters.


Kanalreunion.com