Economie

Groupement de Prévention Agréé, vers un développement pérenne des TPE/PME

La prévention des difficultés de l’entreprise — 1 —

Témoignages.re / 8 juin 2011

De nombreuses difficultés pourraient être prévues, voire anticipées, donc évitées, au sein des entreprises. Mais le dirigeant de TPE/PME manque très souvent d’informations et de conseil.
Or, les défaillances sont généralement prévisibles et le redressement d’une situation ne peut se réaliser avec des chances de succès qu’en amont de la cessation des paiements.
La loi du 1er mars 1984 (articles 33 et 34), relative à la prévention et au règlement amiable des difficultés des entreprises, a tenté de répondre à ce besoin, en particulier en permettant la création des Groupements de Prévention Agréés (GPA).
Ainsi aujourd’hui, toute personne immatriculée au Registre du commerce et des sociétés ou au répertoire des métiers ainsi que toute personne morale de droit privé peut adhérer à un groupement de prévention agréé, peu importe sa taille, son activité et sa forme.
Forts d’experts et de consultants dans les domaines économique, juridique et fiscal, les GPA s’appuient également sur des accords avec des partenaires ciblés et efficaces, véritables acteurs économiques prescripteurs, comme : les banques, les organismes sociaux, les administrations fiscales, les crédits managers, les assurances crédits, les collectivités locales, les Départements et les Régions.
Depuis juin 2008, La Réunion dispose de son Groupement de Prévention Agréé créé par la CGPME Réunion et la CCIR.
Le groupement compte à ce jour 20 conseillers opérationnels à même d’établir rapidement des diagnostics de prévention.
Ces diagnostics sont destinés à fournir à l’adhérent une information mettant en lumière les principaux risques immédiats ou à terme guettant son entreprise.
Grâce à ce diagnostic, le dirigeant pourra agir rapidement par des mesures spécifiques, assisté par des conseils.

Leitmotiv : Prévenir plutôt que guérir

Si l’adhésion à un GPA reste très raisonnable en termes de coût, elle peut en outre profiter d’un crédit d’impôt portant sur les dépenses d’adhésion au groupement. Ces dépenses sont celles consenties dans les 2 premières années d’adhésion.
Le montant du crédit d’impôt sur les sociétés (ou d’impôt sur le revenu pour les entreprises individuelles) représentant 25% du montant des dépenses éligibles, dans la limite de 1.500 euros par an.

Leader Réunion a souhaité rencontrer M. Jean-Louis Lecocq, Président du GPA Réunion, afin d’en savoir plus sur les maillons de la prévention et les besoins des TPE réunionnaises. M. Lecocq a répondu aux questions de Christine Niox-Château, Chargée de communication CGPME Réunion, que nous diffuserons dans nos prochaines éditions.

A suivre

Christine Niox-Château,
Chargée de communication CGPME Réunion


Kanalreunion.com