Economie

« L’Afrique est la seconde région du monde la plus attractive pour les investissements directs étrangers »

Selon une étude de Ernst & Young

Témoignages.re / 16 mai 2014

Selon le rapport d’études 2014 d’attractivité du continent africain publié ce jeudi par l’entreprise Ernst & Young basée au Royaume-uni, les investissements directs étrangers en Afrique auraient connu une hausse par rapport à l’année dernière.

Dans le cadre des études conduites cette année par l’entreprise Ernest & Young, plus de 500 chefs d’entreprises ont été consultés pour donner leurs opinions sur les potentialités du marché africain.

« Les bonnes nouvelles qui ont accompagné les résultats des études de cette année sont que pour la première fois, l’Afrique est perçue comme la deuxième région au monde la plus attractive pour les investissements au niveau mondial. Les stéréotypes et les perceptions négatives que les gens avaient pour le continent commencent à disparaître », selon l’avis de Ajen Sita, directeur-général de l’entreprise Ernest& Young pour l’Afrique.

« Des facteurs favorables tels qu’une démocratie stable, une croissance macro-économique, une amélioration de l’environnement des affaires, une émergence d’une classe de consommateurs, des ressources naturelles abondantes sans oublier le développement d’infrastructures dans le continent, attirent de plus en plus les investisseurs étrangers » a-t-il ajouté.

Le rapport souligne également que l’attraction qu’exerce le continent sur les investisseurs des autres zones de la planète a considérablement accru au cours de ces dernières années.

D’après toujours les conclusions des études d’attractivité de cette année 2014 de l’entreprise Ernest & Young, le continent africain aurait progressé de sa position de 3ème place de l’année dernière pour occuper la 2ème place pour cette année 2014 en termes de destinations les plus attractives dans le monde pour les investissements étrangers.

« La part de l’Afrique pour les investissements directs étrangers a connu une hausse considérable au cours de la dernière décennie et cela constitue un signe prometteur et encourageant, montrant une fois de plus que les investisseurs étrangers s’intéressent davantage au continent et aux secteurs émergents ».

« Un renforcement des intégrations régionales en Afrique et une politique de développement des infrastructures devraient attirer davantage les investisseurs étrangers face aux opportunités dont regorge le continent africain », selon M. Sita.

À signaler que 60 pour cent des personnes interrogées dans le cadre de l’étude ont reconnu une amélioration du continent africain en termes d’attraction pour les investissements étrangers, soit 4 points supplémentaires par rapport à l’étude de l’année dernière, a-t-on signalé.

Cependant, le rapport fait état d’une perception opposée par rapport à l’attractivité du continent entre les investisseurs déjà opérationnels dans le continent et ceux qui n’y sont pas encore venus.
Les entreprises qui ne sont pas opérationnelles en Afrique considèrent le continent comme la destination la moins attractive au niveau mondial pour des investissements, conclut l’étude.


Kanalreunion.com