Economie

L’Afrique prépare le boom des matières premières en 2016

Perspectives de la situation économique mondiale selon l’ONU

Témoignages.re / 26 janvier 2016

Les Etats africains sont prêts pour la reprise, frappant à la porte d’un taux de croissance économique de 4,4 % en 2016 qui était de 3,7 % en 2015, a déclaré, mardi, l’ONU dans les Perspectives de la situation économique mondiale pour 2016.

JPEG - 30.5 ko
L’an dernier, les États-Unis ont organisé le premier sommet Afrique-USA à Washington. Ce mois-ci, la responsable de la politique africaine des USA était à Madagascar.

Le directeur de la Politique macro-économique de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA), Adam Elhiraika, a déclaré que les États africains producteurs de pétrole et de minéraux sont prêts à profiter des avantages d’un boom imminent des marchés des produits de base, mais qui pourrait encore rester en-dessous des niveaux de 2008/2009.

Notre région la plus dynamique

La croissance économique et la reprise en Afrique tireront bénéfice principalement de la forte croissance économique en Afrique de l’Est, la région la plus dynamique du continent, de la reprise économique modérée des Etats d’Afrique du Nord à partir du « printemps arabe » et de la reprise post-Ebola en Afrique de l’Ouest.

« Il y a un assouplissement de la baisse des prix des matières premières. Les prix commencent à monter bien qu’ils n’ont pas atteint les niveaux de 2008/2009. Les prix du pétrole devraient atteindre 50-60 dollars le baril. L’incertitude dans les marchés de l’énergie est encore énorme », a déclaré à Elhiraika aux journalistes lors d’une conférence de presse.

L’épidémie d’Ebola en 2014 a vu les taux de croissance économique de la région de l’Afrique de l’Ouest ralentir à 4,4 % en 2015. Les taux de croissance ont été principalement affectées par la faiblesse de la demande dans le secteur du pétrole et l’incertitude entourant les élections présidentielles nigérianes en mars 2015, selon le rapport.

L’épidémie d’Ebola a également affecté la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone. Ces pays touchés par Ebola devraient enregistrer une croissance de 5,3 % en 2016, tirée par la reprise économique au Nigeria.

Les économistes voient le Nigeria poussant la croissance économique dans la région Afrique de l’Ouest grâce à son utilisation de réserves de devises étrangères pour investir dans la production agricole pour soutenir la croissance économique. La même tendance est en train de naître en Côte d’Ivoire.

La reprise après Ébola

« La reprise de la crise d’Ébola est lente et incomplète en raison de la récurrence de nouveaux cas », a déclaré Elhiraika.

Elhiraika a aussi déclaré que les investissements croissants dans l’agriculture en Afrique de l’Ouest vont aider à stimuler la croissance dans cette région.

En Afrique de l’Est, une sécheresse potentiellement endommageante prend racine dans la Corne de l’Afrique, affectant l’Ethiopie et les pays voisins.

Alors que les perspectives de croissance pour l’Afrique semblent bonnes, les économistes de l’ONU affirment que la croissance économique globalement faible pourrait être le résultat de la hausse de la dette publique, l’augmentation de l’instabilité financière et la dépréciation monétaire.

Effet de la crise financière asiatique en Afrique du Sud

Elhiraika a déclaré que la dépréciation croissante de la monnaie nigériane, le naira et du rand sud-africain est le résultat de la déconnexion entre le secteur financier et l’économie réelle.

« L’effet de la crise financière asiatique présente encore des défis. Il y a aussi le mouvement du capital, en particulier de l’Afrique du Sud. Cela est lié à la spéculation et non pas aux fondamentaux économiques », a déclaré Elhiraika à la presse au siège de la CEA à Addis-Abeba.

Il a averti des monnaies faibles et du fardeau de la dette en raison des récentes hausses des taux d’intérêt américains. Cela va affecter les pays qui sont récemment passés aux marchés internationaux pour lever des fonds pour les infrastructures par le biais des obligations souveraines.


Kanalreunion.com