Economie

L’Entre-Deux : un village au patrimoine préservé

Tourisme

Sophie Périabe / 27 avril 2011

La municipalité de l’Entre-Deux se lance dans un vaste programme de structuration de bourg. La priorité a été donnée aux besoins exprimés par la population et aux opportunités de développement du village, à savoir la valorisation du patrimoine, le développement urbain et le développement durable du tourisme.

Actuellement 4ème destination touristique de La Réunion, la commune de l’Entre-Deux compte attirer de plus en plus de touristes et d’habitants dans les prochaines années grâce à son plan de structuration de bourg.
En concertation avec la population et les acteurs économiques, ce programme vise « à faire de l’Entre-Deux un village au patrimoine architectural préservé, au paysage agricole maintenu, en restant conscients des enjeux démographiques qui nous obligent à dégager du foncier constructible », indique le maire, Bachil Valy.
Mais attention, prévient le maire, « il ne s’agit pas d’urbaniser à outrance. Il faudra bien réfléchir sur l’acquis, voir comment accueillir la nouvelle population tout en gardant notre équilibre ».
Pour 2011, 1 million 768.550 euros de travaux sont déjà programmés (80% d’aides publiques et 20% de financement communal), notamment l’aménagement des rues de l’Eglise, Hubert Delisle, Vitry, l’impasse des Orchidées et l’installation des panneaux du circuit Cases et jardins créoles.
A court terme, le plan prévoit également une étude de réalisation de la Case du patrimoine. L’objectif de cette action est de sensibiliser la population à la richesse de l’habitat créole en rénovant cette construction en case de l’habitat créole. Cette case témoin abritera entre autres les services d’urbanisme, la permanence du CAUE et de l’ADIL, et un jardin avec mise en scène et kiosques de démonstrations artisanales.
Enfin, la commune de l’Entre-Deux porte un « projet phare » pour son développement touristique. Le “château” situé à l’entrée du village va accueillir un projet d’animation à destination des familles. « Avec ce projet, on va doubler, voire tripler la fréquentation touristique », annonce Bachil Valy, d’où l’importance de développer en parallèle des offres d’hébergement et de restauration.
La municipalité compte ainsi sur l’investissement de la population, « ce qui fait notre force », pour anticiper et développer ce village labellisé “Village créole”.

 Sophie Périabe 


Kanalreunion.com