Economie

L’Europe craint la contagion

Crise économique

Céline Tabou / 1er décembre 2010

Après l’annonce du plan d’aide à l’Irlande de 85 milliards d’euros la semaine dernière, les craintes de voir la crise de la dette se propager en Europe a entraîné mardi 30 novembre une chute de l’euro et de fortes tensions sur les taux des obligations des pays fragiles.

Suite aux difficultés de la Grèce, les Européens ont décidé rapidement de venir en aide à l’Irlande. Malgré les subventions annoncées, et les mesures prises par le gouvernement irlandais, les marchés ne semblent pas convaincus. En effet, les bourses ont rapidement rechuté lundi 29 au matin.

Les bourses chutent face aux aides de l’UE

« Les investisseurs ont le sentiment que les Européens tentent de colmater d’immenses brèches à l’aide de petites rustines, alors que c’est une totale remise à plat du système monétaire et fiscal qui doit être mise en place »,
a expliqué Frédéric Buzaré, responsable de la gestion action sur Dexia AM, au quotidien “Le Point”. Pour Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse, « La solution pourrait passer par un traitement global de la problématique de la dette souveraine à l’échelle européenne ».
L’euro est depuis l’adoption du plan irlandais en chute libre, passant mardi sous le seuil de 1,30 dollar pour la première fois depuis mi-septembre. A 12h45 (11h45 GMT), il valait 1,3037 dollar contre 1,3121 lundi à 22h00 GMT et 1,3240 vendredi à la même heure.
Depuis le début de la crise irlandaise mi-novembre, l’Espagne et le Portugal sont en ligne de mire des marchés, et depuis lundi, l’Italie, jusqu’alors relativement épargnée, se retrouve également prise dans la tourmente financière. Aujourd’hui, Bruxelles doit essayer de trouver des solutions pour aider l’Italie qui devrait avoir un déficit de 3,5% d’ici 2012.

Céline Tabou


Kanalreunion.com