Economie

La BCE renfloue les banques

489 milliards prêtés à un taux de 1%

Céline Tabou / 24 décembre 2011

La Banque centrale européenne a décidé de financer les banques européennes sur trois ans à un taux de 1%. Le montant de ces prêts s’élève à 489 milliards d’euros, profitant à 523 banques de la zone euro. La BCE a d’ores et déjà annoncé qu’elle renouvèlera l’opération en février.

La Banque Centrale Européenne, financée par les banques d’État, dont la Banque de France à 14,22%, a décidé d’octroyer des prêts à des banques privées, qui pourraient racheter des crédits souverains des pays en difficultés comme l’Italie, l’Espagne et la Grèce.

Les contribuables paieront ces prêts

Encore une fois, les banques auront eu le dernier mot en se voyant offrir des fonds, à faible taux, et avec une certaine facilité et rapidité, alors que de nombreux États attestent ne plus avoir les moyens d’investir.
La BCE financée par les banques d’État et donc les contribuables a offert de l’argent aux banques sans contre partie grâce, si celles-ci ne rachètent pas de la dette de l’état, ce sera le peuple qui paiera la facture. En plus de réduire les prêts aux ménages et aux entreprises, les taux d’intérêt risquent également d’augmenter. Car les plans de rigueur décidés par les dirigeants politiques vont non seulement porter atteinte aux acquis sociaux et intensifier les taxes et impôts.
Selon LePoint.fr, « la qualité des garanties exigées en échange (le "collatéral", en langage financier : obligations d’État, crédits immobiliers de bonne qualité, actifs financiers liés à des crédits à des PME) a même été assouplie ». Ce qui signifie que les banques peuvent emprunter à un taux réduit, mais ne sont en rien obligées de racheter la dette des États en difficulté.

Procédé temporaire et limité

Les banques seraient plus tentées par le rachat de titres à dix ans qui rapportent plus de 5% et 6,5% ne serait-ce que pour les dettes espagnoles ou italiennes. Comme l’a expliqué Martin Van Vliet chez ING, « L’injection de fonds effectuée (…) représente presque 1,5 fois le montant combiné de dette qui sera émise par l’Espagne et l’Italie cette année, souligne-t-il. Pour autant, il y a peu de chance pour que cet argent soit massivement investi dans des papiers d’État. »
De nombreux experts l’attestent, « les grandes banques européennes s’abstiendront et les établissements plus modestes des pays dits « périphériques » pourraient en revanche chercher à gagner de l’argent en empruntant des fonds à 1% (à la BCE) pour les placer à 6-7% sur leur dette domestique », a indiqué “Les Échos”.
En effet, après l’euphorie d’une rentrée d’argent dans les comptes des banques, les analystes s’inquiètent de l’efficacité de cette mesure sur le long terme. Même si les banques rachètent de la dette souveraine pour éviter à la faillite à certains États, celles-ci pourraient de nouveau se retrouver en difficulté et demander des aides gouvernementales.

Céline Tabou



Un message, un commentaire ?



Messages






  • Tout simplement inadmissible. En 2008, la France a renfloué les banques. Que de voeux pieux ont alors été fait contre les paradis fiscaux, la spéculation, le trading à haute fréquence et les bonus dispendieux. Mais rien n’a changé par la suite. Aujourd’hui la BCE (avec nos impôts !) renfloue à nouveau les banques pour endetter un peu plus les peuples ! Ces prêts ont été accordé pour éviter soi disant un "credit crunch" et faciliter le crédit aux entreprises et aux particuliers. Dans les faits, la BCE prête à un taux de 1% aux banques et les banques prêtent cet argent entre 3% et 15% aux Etats. Pour les particuliers, c’est idem. Les prêts sont accordés au compte goutte entre 4,5% et 6%, avec la bénédiction des politiciens véreux de Bruxelles et de Paris ! Ceci ne résoudra aucunement le problème. Bien au contraire. Ce financement de la dette par de la dette nous entrainera dans le gouffre et la privatisation des services de santé et l’abolition de toute forme d’aide sociale. Ce qui est l’objectif poursuivi depuis Thatcher et Reagan. Bienvenue dans une époque ou les banques et l’économie réduisent en esclavage les peuples !

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • voilà ce que l’on arrive à faire avec l’europe,on dilapide,on gaspille,on ne sait pas,ou du moins on sait très bien où va l’argent,et puis quand on à besoin on demande,on obtient,le peuple paieras,les impots vont augmenter,les acquis sociaux vont être revus et corrigés,enfin toute la panoplie scélérate qui nous améne au bien-être.il est temps d’y remédier de remettre la machine sur les rails, la démonstration est flagrente malgré que la faute incombe toujours au précédent.

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • Pour que les banques prêtent avec intérêts aux états qui ont donné cet argent à la BCE..

    Et on veut nous faire croire que le système est bon ?? On donne de l’argent pour qu’on nous le prête.. quelle idiotie !!

    Article
    Un message, un commentaire ?






  • La BCE prête au taux de 1%, est-ce pour tout le monde ???
    C’est peut-être le moment de recapitaliser tous les ménages français endettés et en détresse,
    C’est noel

    Article
    Un message, un commentaire ?


Kanalreunion.com