Economie

La CGPER demande le versement de l’ICHN

Agriculture

Sophie Périabe / 10 novembre 2010

Mardi matin, une vingtaine d’agriculteurs se réunissaient devant la DAF de Saint-Pierre, à l’initiative de la CGPER, pour dénoncer la différence de traitement entre La Réunion et la France.
Alors que, dans l’hexagone, 79.100 agriculteurs ont déjà perçu une avance de 75% de l’ICHN (Indemnité compensatoire de handicap naturel) correspondant à 391 millions d’euros depuis le 18 octobre, dans notre île, les agriculteurs attendent toujours.

« L’année dernière, l’ICHN, prévue dans le cadre de la Convention-canne et du FEADER, avait été versée le 5 octobre, et cette année, lé vraiment en retard. Aujourd’hui, nou lé le 9 novembre, et toujours rien », indiquait mardi matin Bernard Maratchia, représentant de la CGPER.
A La Réunion, cette indemnité, accordée par l’Union européenne, concerne 2.800 planteurs et éleveurs pour un montant total de 5,7 millions d’euros.
L’ICHN est une aide annuelle versée aux exploitants dans des zones connaissant les plus fortes contraintes de relief et de climat, afin de compenser les surcoûts liés aux difficultés d’exploitation dans ces zones. Elle joue un rôle majeur puisqu’elle contribue au maintien d’une communauté rurale viable dans les zones défavorisées et participe ainsi à équilibrer l’occupation du territoire par les activités économiques et humaines.
Selon la CGPER, « le versement dans les mêmes délais que les années précédentes aurait permis aux planteurs de cannes de commencer l’entretien pour la prochaine campagne sucrière et les éleveurs de bénéficier d’aide de trésorerie dans une période difficile ».
Même si mardi matin, certains agriculteurs ont eu l’agréable surprise de voir cette indemnité versée, une motion a été déposée à la DAF pour dénoncer ce retard. « Hier soir, personne navé poin rien, et ce matin, certains ont commencé à recevoir l’ICHN, comme par hasard », a conclu un agriculteur.

SP


Kanalreunion.com