Economie

La CGPME maintient le cap

Entreprise

Témoignages.re / 1er juillet 2010

L’arrivée de Dominique Vienne à la présidence de la CGPME (Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises) lors de l’Assemblée générale du 26 juin dernier n’aura pas d’incidence sur les objectifs du syndicat patronal. C’est ce qu’a affirmé l’intéressé lors d’une conférence de presse organisée hier.

La présentation du nouveau Bureau a eu lieu juste avant le Conseil d’administration de la CGPME. Une équipe qui ne change guère, sauf à sa tête. Dominique Vienne a en effet succédé à Pascal Thiaw-Kine, qui n’a pas souhaité se porter à nouveau candidat après 14 ans de présidence, préférant privilégier le développement de l’enseigne Leclerc sur l’île. Par ailleurs, le Conseil d’administration compte également un nouveau membre en la personne de Sébastien Nativel, chef d’entreprise dans le domaine du bâtiment et de la menuiserie aluminium.

En ce qui concerne les objectifs, ils restent les mêmes que ceux fixés en 2008. Le premier objectif est la promotion du savoir-faire des TPE/PME. La CGPME souhaite ensuite « professionnaliser ses représentants ». « Nous avons 240 à 300 mandants au sein d’organismes sociaux et économiques. Nous devons privilégier leur formation afin qu’ils puissent défendre au mieux l’intérêt des entreprises que nous représentons », souligne Dominique Vienne.

Troisième axe de travail, la dynamisation du syndicat en impliquant davantage les membres. Il espère ainsi pouvoir augmenter le nombre de ses adhérents. « La CGPME Réunion compte actuellement 384 membres directs. Celle de la Polynésie Française compte 1.800. Nous avons donc la possibilité de nous développer », constate le chef d’entreprise.

Le nouveau président veut aussi que les TPE/PME réunionnaises puissent participer à la mise en œuvre de grands chantiers. « Nous sommes inquiets du développement des contrats de partenariat public-privé. Ils excluent la capacité des entreprises locales d’accéder directement à ce type de marché », déplore Dominique Vienne.

Le dernier axe concerne le développement des stratégies d’alliance et de mutualisation pour les TPE/PME. « Il faut développer les groupements d’intérêts publics et mutualiser les compétences des entreprises pour parvenir à peser sur le marché », explique le responsable du syndicat patronal.
Enfin, Dominique Vienne a confirmé que la CGPME serait présente lors des prochaines élections à la Chambre de commerce, prévues à la fin de l’année.


Kanalreunion.com