Economie

La Chine partenaire mondial

Échanges économiques et commerciaux

Sanjiv Dinama / 3 avril 2010

L’évolution de l’économie asiatique, en particulier la Chine, a bouleversé l’échiquier mondial des échanges. Après des années de croissance extrêmement rapide de ses échanges, la Chine est devenue à la fois le 1er exportateur et le second importateur mondial. La Chine a dépassé l’Allemagne pour devenir le premier fournisseur du continent africain. La Chine exporte surtout des biens de consommation (textile/habillement, électroménagers, etc.). Elle est devenue le partenaire principal de plusieurs pays africains : elle leur fournit des produits manufacturés bon marché et réduit leur dépendance à l’égard de leurs partenaires commerciaux traditionnels (l’Europe) dont les coûts de production sont très élevés. Les échanges de la Chine avec nos pays voisins (Madagascar, l’île Maurice, Afrique du Sud…) ont connu également une forte progression.

Les produits proposés par la Chine sont en effet plus abordables pour la population que ceux des pays riches. Le changement des sources d’approvisionnement a entraîné une amélioration du pouvoir d’achat de la population et une accessibilité à une gamme plus large de produits.

La Chine partenaire commercial de Madagascar

Le volume d’échanges entre la Chine et Madagascar a franchi le cap des 200 millions de dollars en 2009, et la Chine est maintenant le second pays fournisseur de Madagascar et le second client. La coopération entre les deux pays en matière d’investissement a également fait des progrès. Un nombre non négligeable d’entreprises chinoises se sont implantées à Madagascar et les investissements chinois dans la Grande île ont atteint plus de 40 millions de dollars au total. Avec la signature de l’accord sur la protection des investissements bilatéraux, les entreprises chinoises seront plus nombreuses à aller investir à Madagascar pour y étendre leurs activités.
Depuis des années, la Chine fournit à Madagascar de l’aide économique qui n’est assortie d’aucune condition politique. Dans le cadre de cette aide, la Chine a réalisé pour Madagascar des projets comme la construction des routes, du Palais de sport, de l’usine de sucrerie et de l’usine pharmaceutique.

Second partenaire de l’Ile Maurice

La Chine est un des principaux partenaires commerciaux mauriciens et arrive en deuxième position après l’Inde parmi les pays exportateurs vers Maurice. Une zone de coopération et d’échanges économiques Maurice-Jinfei (Chine) à Riche Terre, près de Port-Louis, a été lancée.

S’exprimant lors du lancement, Navin Ramgoolam, le 1er ministre mauricien, avait affirmé que le projet était le projet de développement intégré le plus important jamais entrepris sur l’île. « Il représente la plus importante source d’Investissement direct étranger (IDE) dans le pays avec 20 milliards de roupies (près de 625 millions de dollars américains) sur cinq ans. Le projet induira la création de près de 34.000 emplois directs et un nombre significatif d’emplois indirects ». Le projet serait exécuté en deux phases sur une période de cinq ans.

La première phase comprend le développement d’une zone de 70 hectares de terre, de réseaux routiers, d’infrastructures utilitaires, d’une zone industrielle, d’un centre d’affaires et d’accueil. Elle s’achèvera en 2012.
La seconde phase, qui doit démarrer en fin 2010 sur une zone de 141 hectares, comprendra la production d’énergie solaire, la transformation des produits de la mer, la production d’instruments médicaux et médicinaux, la transformation de produits dérivés de l’acier inoxydable, le développement de l’éducation et de l’immobilier.
Premier partenaire de l’Afrique du Sud

Avec l’Afrique du Sud, la Chine a soutenu le peuple sud-africain dans sa juste cause pour lutter contre l’apartheid, nouant ainsi une amitié profonde. Depuis l’établissement de leurs relations diplomatiques en 1998, les deux pays ont vu leurs liens se développer de manière rapide et globale. Les visites croisées de haut niveau ont été fréquentes, et les deux pays ont établi entre eux le partenariat stratégique. L’Afrique du Sud est un partenaire commercial important de la Chine en Afrique. La Chine est devenue le premier partenaire commercial d’Afrique du Sud, et le volume des échanges commerciaux bilatéraux ont atteint un record historique à plus de 16 milliards de dollars en 2009, en dépit de la crise financière mondiale.
De toutes les nations africaines, l’Afrique du Sud est celle qui attire le plus grand nombre de touristes et d’étudiants chinois venus poursuivre des études supérieures.

Source d’approvisionnement : facteur de vie chère

Alors que sur le plan mondial, du fait de la compétitivité, la Chine est devenue le principal fournisseur en proposant des produits à bas prix et beaucoup plus abordables pour la population, concernant La Réunion, l’Europe et en particulier la France demeure notre principal fournisseur (plus de 70% de nos importations). Cette situation a peu évolué depuis plus de 50 ans. Notre source d’approvisionnement actuelle est un facteur de vie chère.
Pour améliorer le pouvoir d’achat des Réunionnais et donc leurs conditions de vie, nous devons diversifier notre source d’approvisionnement. Il faut également produire moins cher en achetant les matières premières aux pays aux coûts de production plus faibles. Il faut faciliter les échanges avec ces pays.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com