Economie

La Chine plaide pour une meilleure représentation des pays en développement

Réforme de la gouvernance des institutions financières

Témoignages.re / 25 septembre 2009

À la veille du G20, le président de la République populaire de Chine Hu Jintao a appelé mercredi le monde à l’unité alors que l’impact de la crise financière se fait toujours sentir et que les perspectives d’une reprise économique ne sont pas encore claires, dans un discours devant l’Assemblée générale de l’ONU.

« Le chômage et la pauvreté à travers le monde s’aggravent et les déséquilibres en matière de développement sont plus sévères », a relevé M. Hu, qui a cité également les menaces en matière de changement climatique, d’insécurité alimentaire et énergétique et de santé publique.
Selon lui, « l’instabilité et les incertitudes dans le paysage international posent de graves défis à la paix et au développement mondial ». Aussi a-t-il appelé les membres de la communauté internationale à s’engager « en faveur de la paix, du développement, de la coopération, du progrès commun et de la tolérance ».
Concernant la crise économique et financière, le président chinois a jugé que les institutions financières internationales devraient utiliser des ressources accrues pour aider avant tout les pays en développement à sortir de la pauvreté et à leur octroyer des prêts de manière plus souple et efficace. « Des efforts devraient être faits pour augmenter la représentation et la voix des pays en développement dans la réforme du système financier international », a-t-il également estimé.
M. Hu a jugé nécessaire que des mesures soient prises pour contrer la crise financière internationale, s’opposer au protectionnisme et travailler à une conclusion rapide, complète et équilibrée des négociations du Cycle de Doha. « Les pays développés devraient ouvrir leurs marchés aux pays en développement et réduire ou exempter ces pays de droits de douanes », a-t-il ajouté.
Il a rappelé que la République populaire de Chine allait bientôt fêter son 60ème anniversaire et que son pays avait encore du chemin à faire avant de devenir une société d’abondance.


Kanalreunion.com