Economie

La commune de Saint-Leu s’équipe d’un finisher

Une première à la Réunion :

Sophie Périabe / 24 septembre 2009

Afin d’enrayer les délais d’attente et de s’affranchir des contraintes de passation de marché avec les entreprises spécialisées, la commune de Saint-Leu a décidé de s’équiper d’un finisher. Avec l’achat de cet engin utilisé habituellement par les entreprises du BTP, la commune pourra répondre plus efficacement aux attentes et aux urgences de rénovation des chemins communaux. C’est une première à la Réunion !

Depuis son installation, la nouvelle équipe de Saint-Leu s’est engagée dans un vaste programme de rénovation des voiries communales. Elle a donc décidé de s’équiper d’un finisseur à chevilles, ce qui permettra de s’affranchir des contraintes de passation de marché avec les entreprises spécialisées et également de faire des économies. Après l’adoption du projet le 5 mars 2009 en Conseil municipal, la municipalité de Saint-Leu a passé commande auprès de la société Foucque d’un finisseur Super 1300.2 de marque VOGELE. Le finisseur à chenilles a été commandé sur la base d’un appel d’offres et réceptionné par les services de la Mairie le lundi 21 septembre 2009. Le coût de cet engin s’élève à 189.000 euros. Un technicien de la marque VOGELE est actuellement sur l’île afin de former, durant 2 semaines, les 6 agents de l’équipe du bitumage. Une séance de démonstration a eu lieu hier matin aux services techniques de la Pointe des Châteaux.

6 chemins rénovés avant la fin de l’année

Le finisseur à chenilles est un engin routier qui, recevant les matériaux prêts à l’emploi, les répand, les nivelle, les dame et les lisse, livrant après son passage un revêtement fini. Le SUPER 1300-2 a été choisi par la Mairie de Saint-Leu parce qu’il est extrêmement compact et s’acquitte sans problème de travaux de revêtement sur petites routes. Avec un rendement de pose maxi de 350 tonnes par heure, ce finisseur se prête tout aussi bien aux travaux d’envergure. Et le programme d’enrobés de la commune de Saint-leu est de taille. Pour la fin de l’année 2009 par exemple, l’acquisition du finisseur à chenilles va permettre de réaliser ou remettre à neuf les voiries et chemins suivants : – chemin Casimir, – chemin Roche Tendre, – chemin Tamby Armougom, – chemin La Source, – chemin Saint-Paul, – chemin Thénor. Soit 3.710 mètres de linéaire à réaliser. Le programme de re-surfaçage des voiries communales pourra être intensifié en 2010. C’est donc un investissement d’avenir pour la commune de Saint-Leu, se félicite le maire de Saint-Leu.

S.P.


Kanalreunion.com