Economie

La crise du BTP s’est encore aggravée

Le poids des services augmente

Témoignages.re / 3 juin 2014

Les derniers chiffres de l’INSEE sur l’emploi salarié marchand à La Réunion rappellent la prépondérance des services. La hausse simultanée du chômage souligne que le dynamisme de ce secteur ne suffit pas. Il ne compense pas les emplois supprimés et l’augmentation continue de la population active.

JPEG - 88.5 ko
Photo Toniox

La semaine dernière, les derniers chiffres de Pôle emploi ont mis en exergue une hausse continue du chômage. Aujourd’hui, une étude de l’INSEE rend compte d’une hausse de l’emploi dans le secteur privé. Elle donne deux indications.

Tout d’abord, le secteur des services est le plus dynamique tandis que l’industrie stagne et le BTP baisse : c’est la confirmation d’une économie de service, construite sur les transferts publics et pas la création de richesses sur place.

Ensuite, c’est un dynamisme insuffisant pour faire face à la demande d’emploi. Le secteur des services ne peut pas à lui seul créer suffisamment d’emplois pour tous les Réunionnais qui sortent chaque année de l’école ou qui ont été licenciés. Le secteur des services dépend des transferts publics, or avec la crise en Europe et le plan d’austérité, c’est l’inquiétude.

Ces données montrent que notre île n’est pas prête de se relever du coup porté contre les grands chantiers entre 2008 et 2010, sans que rien ne puisse compenser ces milliards d’euros enlevés à notre économie.
Plusieurs années après les décisions, les conséquences sont là.

Le communiqué de l’INSEE


Au quatrième trimestre 2013, l’emploi salarié marchand progresse de 0,8%. Cette hausse est portée par les secteurs des services et du commerce. En glissement sur un an, l’emploi est resté dynamique, avec un taux de croissance de 1,6%.

Les services marchands constituent le principal moteur des créations d’emplois : leurs effectifs augmentent de 1,6% sur le trimestre. Le secteur de l’enseignement, de la santé humaine et de l’action progresse notamment de 3,2%. Cette croissance se concentre dans les activités médico-sociales liées aux services à la personne. Le recours aux emplois aidés a également favorisé cette hausse.
Les services administratifs et de soutien augmentent de 2,3% portés par l’emploi intérimaire. L’hébergement et la restauration restent aussi bien orientés (+ 3,1%).

L’emploi progresse de 1,4% dans le commerce. Le secteur profite de la période des fêtes de fin d’année, particulièrement le commerce de détail.
Après deux trimestres de croissance, l’emploi recule dans l’industrie (-0,9%). Une réduction des effectifs avec la fin de la campagne sucrière entraîne un recul de l’emploi dans les industries agroalimentaires (-1,7%). Mais grâce à de bonnes performances au 3e trimestre (+ 6,0%), les effectifs des industries agroalimentaires restent en progression de 3,4% sur les 12 derniers mois.
Dans la construction, l’emploi recule à nouveau (2,8%), après un premier semestre en progression. Au quatrième trimestre, l’arrêt des chantiers de construction fin décembre accentue la réduction des effectifs.

Sur un an, l’emploi recule de 1,4% dans la construction et de 0,8% dans le commerce. Il augmente dans les autres grands secteurs d’activités.
Les services marchands sont particulièrement dynamiques (+ 3,1%), notamment dans les secteurs de l’enseignement et la santé (+ 6,4%) et le transport et entreposage (+ 5,4%). La création d’emplois est également soutenue dans les autres activités de services1 (+ 3,1%), l’hébergement et la restauration (+ 2,9%) et les activités immobilières (+ 2,7%).


Kanalreunion.com