Economie

La destination Réunion a attiré près 422.000 touristes en 2009

D’après une enquête de l’Insee

Sanjiv Dinama / 6 mai 2010

Depuis 1989, l’Insee et le Comité du Tourisme de La Réunion (CTR) puis l’association Ile de La Réunion Tourisme (IRT) réalisent une enquête sur les flux touristiques auprès des passagers au départ des aéroports "La Réunion-Roland Garros" et "Saint-Pierre Pierrefonds" (depuis 2000 pour ce dernier). L’objectif de cette enquête est de dénombrer les touristes venus à La Réunion, ainsi que de connaître leurs motivations, leurs modes d’hébergement et leurs dépenses. Les enquêtes se font en continu, tous les trois jours en moyenne à Roland Garros, par interrogation d’une personne par famille. Dans son dernier numéro, l’Insee a fait état de cette étude.

Dans son dernier numéro, l’Insee fait un état de cette étude. Il convient tout d’abord de rappeler qu’en 2009, La Réunion a accueilli près de 422.000 touristes, soit 6,4% de plus qu’en 2008, alors que le tourisme mondial traverse une grave crise.
L’étude montre que les touristes sont restés en moyenne 16,3 jours. La dépense touristique s’établit à 305 millions d’euros.

L’enquête menée fait ressortir que près de neuf touristes sur dix déclarent être satisfaits de l’intérêt touristique de La Réunion et de la qualité de son accueil. Huit sur dix sont satisfaits de l’hébergement et de la qualité de restauration.
Le bilan est franchement positif surtout lorsque 95,5% des touristes déclarent être prêts à recommander cette destination à d’autres personnes.

L’IRT a contribué à ces bons résultats

Le travail de l’IRT (Ile de La Réunion Tourisme) a permis durant ces dernières années au tourisme de faire face à la crise. La hausse des dépenses du tourisme en 2009 s’explique par la hausse de la fréquentation.

Rappelons que ce travail mené par l’IRT, dirigé par Pierre Vergès, a contribué dans le même temps à faire de la compagnie Air Austral l’exception réunionnaise. De nombreuses compagnies aériennes dans le monde ont vécu de plein fouet la crise, contrairement à Air Austral qui a embauché du personnel aérien et lancé une nouvelle ligne vers l’Australie. La compagnie réunionnaise a également augmenté ses capacités de désertes vers la France.

Ces données statistiques réfutent complètement une fausse argumentation du président de la Région, Didier Robert, qui remet aujourd’hui en cause le travail effectué par l’IRT, notamment en affirmant dans une interview accordé au "JIR" et publiée le lundi 19 avril 2010, que « le nombre de touristes n’a pas évolué depuis dix ans à La Réunion ».

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com