Economie

La fin du roaming exigée par le Parlement européen ouvre la voie à la fin des surcoûts dans les Outre-mer

Lutte contre la vie chère

Témoignages.re / 10 avril 2014

Dans un communiqué, Younous Omarjee, député de l’Alliance des Outre-mer au Parlement européen salue une décision de son assemblée à laquelle il a contribué. L’avancée permettra d’aller vers une baisse des prix des télécommunications.

JPEG - 68.2 ko
Younous Omarjee au Parlement européen.

Les Ultramarins et les Réunionnais n’en peuvent plus des surcoûts téléphoniques qui aggravent la vie chère et cassent la continuité territoriale. C’est pourquoi le Député européen Younous Omarjee s’est engagé dans cette bataille au Parlement européen.

Alors que la proposition initiale de la Commission européenne allait dans le sens des opérateurs téléphoniques, le Parlement a pour sa part adopté un texte beaucoup plus offensif et a exigé pour 2015 la fin des frais de roaming pour les appels ou les SMS envoyés depuis l’étranger et l’accès égal et sans discrimination des tous les territoires à internet. Le Député européen Younous Omarjee se félicite de ce vote du Parlement européen qui permettra de mettre fin définitivement à un système très avantageux pour les opérateurs mais totalement pénalisant pour les citoyens de l’Union européenne.

Le Député européen Younous Omarjee se réjouit également de l’adoption par l’ensemble des députés de l’un de ses amendements sur les régions ultrapériphériques (RUP). Dorénavant, les investissements dans les infrastructures de communications électroniques de nouvelle génération, pour la téléphonie et l’internet, ne devront plus se limités aux zones centrales ou densément peuplées où ils sont facilement rentabilisés. Ils devront également être encouragés par les opérateurs et les États dans les régions périphériques et ultrapériphériques, ainsi que dans les régions moins densément peuplées et moins développées, pour ne pas aggraver encore leurs handicaps de développement.

« Avec l’adoption de cet amendement, le Parlement pointe du doigt la situation particulière des RUP et l’existence d’une discrimination à leur égard. Je me félicite d’avoir réussi à intégrer cette notion dans le projet de révision » a déclaré Younous Omarjee.

Ce message fort du Parlement européen ouvre la voie pour que la France mette désormais fin à l’autre discrimination franco-française des plus pénalisantes pour les consommateurs ultramarins : l’itinérance ultramarine.

Cette itinérance ultramarine, consacrée dans le code français des postes et télécommunications, qui a organisé la casse de la continuité territoriale en matière de télécommunication et qui a divisé la France en plusieurs zones téléphoniques distinctes (la zone métropolitaine, la zone Caraïbe, la zone Océan Indien, la zone Pacifique), est responsable des surcoûts facturés aux consommateurs ultramarins : roaming facturé quand on se déplace en France, communications vers la France plus chères, communications vers l’Europe plus chères.

Le Député a déclaré « cette discrimination française à l’égard de l’outre-mer qui a placé depuis trop longtemps les consommateurs et les entreprises ultramarines dans une position désavantageuse tant en terme de surcoûts téléphonique qu’à fortiori de compétitivité, doit aussi prendre fin ».

Younous Omarjee a appellé le gouvernement français à écouter la sagesse du Parlement européen en la matière et à revenir sans délais sur « ce schéma français qui organise la cherté des télécommunications et de l’internet dans l’ensemble de l’Outre-mer, ce schéma qui rompt avec tout respect du principe de continuité territoriale ».

Younous Omarjee du 10 au 13 Avril en Martinique pour présenter son rapport sur les RUP


À l’invitation du Président de la Région Martinique, Serge Letchimy, le Député européen Younous Omarjee effectuera un déplacement en Martinique de ce jeudi 10 avril au dimanche 13 avril. Il présentera aux élus et acteurs socio-économiques de la Martinique les objectifs de son rapport sur les Régions Ultrapériphériques (RUP) adopté le mois passé à une très large majorité par la plénière du Parlement européen.

Dans son rapport un ensemble de solutions pragmatiques est dressé afin d’accroître la participation des RUP à tous les fonds et programmes de l’Union européenne. Le rapport appelle la Commission européenne à plancher à des solutions visant à sortir les RUP de leur isolement, et rappelle que les RUP peuvent contribuer de manière significative à la réalisation des objectifs que l’Union européenne s’est elle-même fixée d’ici à 2020.


Kanalreunion.com