Economie

La hausse de la consommation profite à l’importation

Un modèle à bout de souffle

Sanjiv Dinama / 12 juillet 2011

Les derniers chiffres de l’INSEE font état d’une situation économique et sociale très difficile à La Réunion. On constate un déficit plus important de la balance commerciale suite à une hausse des importations. Une légère hausse de la consommation ne profite pas systématique à l’économie réunionnaise mais plutôt à l’importation. Le principal poste contributeurs de la hausse des importations est le poste "produits pétroliers". D’où, l’autonomie énergétique est une nécessité. Aujourd’hui, force est de constater que le nouvel exécutif régional en remettant en cause les projets de l’ancienne mandature ne mesure pas l’importance stratégique de cette ambition.

Les derniers chiffres de l’INSEE font état d’une situation économique et sociale très difficile à La Réunion marquée par la récession pour la 2ème année consécutive, par une augmentation du chômage, par une baisse des investissements… On constate également un déficit plus important de la balance commerciale consécutive à une hausse des importations. En effet, les importations ont augmenté de 2,1% en 2010 soit près de 90 millions d’euros.

Le déficit de la balance commerciale réunionnaise s’est donc creusé davantage (+1,5%). Ainsi le taux de couverture des importations par les exportations est très faible (5,9%) puisque les exportations restent très faibles par rapport aux importations. En effet, en 2010 La Réunion a importé pour près de 4,3 milliards d’euros alors que l’exportation ne représente que près de 280 millions d’euros.

Cela nous montre qu’une légère hausse de la consommation (3,3% en 2010) ne profite pas systématique à l’économie réunionnaise mais plutôt à l’importation.
Lorsqu’on analyse plus en détail, on constate que par exemple au 1er trimestre 2011, les principaux postes contributeurs à la hausse des importations sont les produits pétroliers (+ 3,8pts), les produits agroalimentaires (+ 2,5pts), les biens d’équipement professionnel (+ 2,2pts) et enfin les produits courants destinés aux ménages (+ 2,0pts).

Le premier poste contributeurs de la hausse des importations est donc le poste "produits pétroliers" par conséquent responsable d’un déficit plus important de notre balance commerciale. Sur l’année 2010, le poste "combustible et carburant" a augmenté de 30,7%.

Importance stratégique de l’autonomie énergétique

L’autonomie énergétique est donc une nécessité. Notre île importe pour près de 550 millions d’euros de combustibles et de carburants. L’ancienne mandature à la Région avait pour objectif de réduire à néant l’importation de ces énergies fossiles d’ici 2025.
La part des énergies renouvelables dans la production totale d’électricité est actuellement de 37%. Rappelons que les orientations (PRERURE et STARTER) élaborées par la Région sous Paul Vergès avaient même été reprises au plus haut niveau de l’État et traduites dans le programme Gerri.
Aujourd’hui, force est de constater que le nouvel exécutif régional en remettant en cause le projet de géothermie mais également le tram-train ne mesure pas l’importance stratégique de cette ambition. Le programme de l’État dénommé Gerri n’a non seulement pas eu d’avancée significative mais au contraire des reculs avec notamment la remise en cause des niveaux des tarifs de rachat de l’électricité (photovoltaïque) et de la défiscalisation dans le secteur de l’électricité.
La réalisation de l’autonomie énergétique de La Réunion est l’élément essentiel d’un développement durable, valorisant nos propres ressources et respectueux de l’environnement.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com