Economie

La SAPMER voit grand

Entreprise réunionnaise

Témoignages.re / 29 août 2009

Doubler son chiffre d’affaires à l’horizon 2012, telle est la prétention de la SAPMER par la voix de Jacques de Chateauvieux, son président de Conseil d’administration. L’entrepreneur est actuellement sur l’île pour la venue à La Réunion du thonier surgélateur “Franche Terre”. L’occasion de faire le bilan des dernières évolutions et de dessiner les perspectives de la société. Entrée en bourse, développement de la pêche au thon, construction d’une usine à l’Île Maurice ou encore plan de développement à l’horizon 2012, autant de points abordés par l’entrepreneur ce jeudi 27 août 2009.

Déjà plus de 60 ans d’existence et la SAPMER continue à étendre son activité. Après la langouste et la légine, la société réunionnaise s’attaque désormais au thon. Cela a commencé dès 2006 avec l’acquisition par la SAPMER de 2 thoniers senneurs congélateurs d’occasion afin d’expérimenter cette nouvelle pêche. Cela a permis à l’entreprise de se doter des licences de pêche de thon européennes, d’anticiper la mise en place probable des quotas à partir de 2010, de maîtriser la technique de pêche et de former des équipages.

Mais la conquête du thon prend une nouvelle envergure grâce à la toute nouvelle machine de la SAPMER, le “Franche Terre”. Il s’agit d’un thonier utilisant les nouvelles technologies de surgélation à -40 degrés. Livré en juillet dernier, il devrait commencer sa première vraie campagne dès la semaine prochaine, au départ de Maurice. Il peut stocker près de 1.000 tonnes de thons. Deux autres bateaux sont en construction au Vietnam pour des livraisons prévues en 2010.

Jacques de Chateauvieux ne le cache pas, « l’océan Indien n’est pas l’océan le plus exploité concernant le thon ». L’entreprise souhaite donc profiter de cette opportunité pour conquérir un nouveau marché. « Mais nous ne voulons pas concurrencer le marché local », souligne Yannick Lauri, directeur général de la SAPMER. Par conséquent, le thon de la SAPMER qu’on retrouvera dans les supermarchés réunionnais à l’horizon 2010 sera au même prix que celui des pêcheurs locaux.

La SAPMER, c’est aussi la valorisation de produits halieutiques. Ouverte depuis 2008 à Maurice, l’usine est en charge de la transformation de tous types de poissons congelés et surgelés en longes, en steaks de thons ou en darnes. Sa capacité est de 6.000 tonnes de produits par an.

Côté chiffres, la société réunionnaise continue à enregistrer une hausse de son chiffre d’affaires, avec 36 millions d’euros en 2008. « L’objectif est de doubler ce chiffre à l’horizon 2012 », a annoncé Jacques de Chateauvieux. Pour ce faire, il compte sur les activités nouvelles de la société, à savoir les 3 thoniers senneurs surgélateurs qui devraient atteindre leur rendement « objectif » en 2012 et l’usine de valorisation de produits halieutiques de Maurice. Des activités pour lesquelles la SAPMER a investi près de 90 millions d’euros.

Concernant l’entrée en bourse de la SAPMER, le 8 juillet dernier, Jacques de Chateauvieux a annoncé que cette opération a permis de lever 5 millions d’euros de fonds. Cette cotation devrait permettre à la SAPMER d’accroître sa capacité de financement en faisant appel au marché public lorsque nécessaire, de diversifier son actionnariat et d’associer un nombre croissant d’investisseurs et de faire progresser les performances et la gouvernance de la société.

Texte Imaz Press Réunion 


Attention aux mauvais voyants

"Votre voyante personnalisée (…) a décelé des changements rapides dans votre vie. Sa vision vous attend. Pour la lire, envoyez vision au (…) -O.5E+SMS-" ; "Des voyants te sollicitent pour t’apporter une nouvelle heureuse côté cœur. Pour entrer en contact et lire leur consultation envoie voyance au (…) -O.5E+SMS-"… Ces messages, vous les recevez sur votre portable "par magie". Sans compter ceux que vous récupérez dans votre boîte aux lettres ou pare-brise de personnages qui se disent "Maître (…) Voyant, Medium, Astrologue" -j’ajouterai bézèr d’paké-, ils résolvent "vos problèmes" et le "paiement après résultats". C’est ce qui est écrit ou dit : avenir dévoilé, retour d’affection, chasse le mal... Mais en réalité aboule le fric. Ces bandits vous promettent tout et au bout rien, rien de bon, rien de Bien. Ils peuvent vous rendent dépendants d’eux, et vous attirer de gros ennuis : c’est vous qui allez devenir mal voyant, perdu dans votre propre vie comme dans le fénoir et pire. Alors éviter à tout prix tout Mal "voyant".

J.-F. N.


Kanalreunion.com