Economie

Le “14 Juillet” de notre production agroalimentaire…

Journée "Nou la fé" au Domaine de Franche-Terre

Témoignages.re / 15 juillet 2010

Rigueur budgétaire oblige, nos instances dirigeantes nationales avaient annoncé que, pour ce 14 Juillet 2010, les classiques buffets autour desquels certains avaient l’habitude de se retrouver après les défilés et autres parades militaires seraient supprimés. Pas besoin de ça pour parler au peuple des problèmes qu’il vit et que traverse de la Nation !! Voilà une initiative qui, pour ma part, est de bon goût et relève d’un bon sens qui a manqué à tous les pouvoirs, qu’ils soient de gauche ou de droite.

L’occasion était donnée à ceux et celles qui, dans le pays, ont eux aussi des choses à dire ou à montrer, de prendre en quelque sorte le relais en initiant une autre forme de dialogue entre citoyens en ce jour aussi particulier. C’est ce qui s’est passé à Sainte-Suzanne, au Domaine de Franche Terre, là où une partie de la production locale nous avait conviés à une présentation de ce qui se fait dans notre île dans le domaine de l’agroalimentaire.

Sous la houlette de l’ADIR, les "Produits Pays" ont pu témoigner que le label "Nou la fé" est aujourd’hui une réalité vraie et que ceux qui, à ce jour, ont cru en notre savoir-faire réunionnais et n’ont pas hésité à se mesurer aux plus grands noms de la planète dans ce domaine méritaient bien une reconnaissance un jour de Fête nationale.

Plus que des mots et du texte, nous avons choisi ces quelques photos pour souligner nous aussi notre satisfaction devant la reconnaissance unanime des quelque deux cents personnes qui, en faisant le tour du magnifique domaine de la famille De Châteauxvieux, ont pu découvrir que ce qu’ils dégustaient les renforçait dans leur conviction : tous ces « produits pays » que « nou la fé » font eux aussi, et bien superbement, partie de la grande richesse de notre patrimoine. Et si, demain, l’UNESCO nous acceptait dans le grand registre de sa reconnaissance universelle, sûr que nous confirmerions ses experts dans leur décision en offrant à leurs palais qui croient avoir tout vu ce que certains d’entre eux ne connaissent pas encore.

Raymond Lauret


Kanalreunion.com