Economie

Le ferroviaire entraîne la croissance vers le haut

Brésil, Inde et Chine

Sanjiv Dinama / 22 mai 2010

Selon le cabinet d’étude d’Euler Hermes le Brésil, l’Inde et le Chine sont les nouveaux leaders pour les cinq prochaines années au moins. La croissance des trois pays ne s’appuie pas uniquement sur la consommation de masse mais plutôt sur les infrastructures. Le secteur ferroviaire fait partie des quatre secteurs qui tirent la croissance vers le haut dans ces pays. Alors qu’à La Réunion, Didier Robert va à l’encontre d’un mouvement mondial de relance des réseaux ferrés. Rappelons que le BTP traverse aujourd’hui une grave crise à La Réunion. De nombreux travailleurs ont encore fait part de leur inquiétude cette semaine et ont déclaré être « pour le lancement du chantier tram-train ». Il est également indispensable que notre île s’insère dans cette nouvelle conjoncture mondiale où les pays de la zone font partis des nouvelles puissances.

« Ces investissements transformeront peu à peu une structure de production encore à faible valeur ajoutée en structure de production, à forte valeur ajoutée » selon le chef économistes d’Eulet Hermes, Karine Berger.

Quatre secteurs sont emblématiques de la dynamique

L’étude montre que quatre grands secteurs sont emblématiques de la dynamique. La construction d’abord, avec des dépenses sectorielles qui ont triplé dans les trois pays en 10 ans. Le ferroviaire ensuite, symbolisé notamment par un plan d’investissement de 300 milliards de dollars mis en place par la Chine pour la seule période 2009/2011. Ceux sont aussi les technologies de l’information, un domaine qui mobilisera 1.000 milliards de dollars dans les trois pays en 2014. Enfin dans le domaine de la chimie, la croissance des trois pays est le triple de celle des États-Unis, grâce aux besoins de fourniture pour les infrastructures.
En outre les trois puissances devraient disposer à l’horizon 2015/2025 de multinationales capables de rivaliser avec les grandes entreprises de l’OCDE. Dans les nouvelles technologies, la Chine et l’Inde ont déjà des sociétés d’envergure internationale.

La Réunion doit plus que jamais s’insérer dans son environnement régional

L’étude montre bien que c’est grâce aux investissements que ces pays arrivent à des taux de croissance économique à deux chiffres notamment pour la Chine et l’Inde. Parmi les quatre secteurs qui tirent les pays vers le haut se trouve le secteur ferroviaire.
Rappelons qu’à La Réunion, Didier Robert remet en cause les accords de Matignon. Or, le BTP traverse aujourd’hui une grave crise à La Réunion. De nombreux travailleurs ont encore fait part de leur inquiétude cette semaine et ont déclaré être « pour le lancement du chantier tram-train ». « Quelle que soit la forme que doit prendre le chantier, il est évident qu’il faut le réaliser. Il serait irresponsable de ne pas nous entendre sur le sujet », a expliqué Jacky Balmine dirigeant de la CGTR BTP.
Il est également indispensable que notre île s’insère dans cette nouvelle conjoncture mondiale. N’oublions pas que l’océan Indien abritera les grandes puissances de cette planète d’ici quelques années.

Sanjiv Dinama


Kanalreunion.com